Charles Brohier de Littinière

De Wikimanche

Charles Brohier.

Charles Joachim Brohier de Littinière, né à Coutances le 23 août 1794 [1], mort à Regnéville-sur-Mer le 9 octobre 1869 [1], est un homme politique de la Manche, avocat de profession.

Il fait son droit, s’inscrit au barreau de Caen (Calvados) et exerce dans cette ville la profession d’avocat jusqu’en 1830 [2].

Conseiller municipal de Coutances puis juge de paix sous le règne de Louis-Philippe, il est destitué de cette dernière fonction par le gouvernement provisoire de 1848, puis devient conseiller d’arrondissement et maire de sa ville natale [2].

Il est maire de Coutances de 1850 à 1868.

C’est sous son mandat de maire que le collège de Coutances devient lycée « ayant su, selon les témoins de l’époque, défendre auprès du Gouvernement les intérêts de sa cité avec assez d’habileté pour que les charges lui incombant par cette création aient été très atténuées » [2].

Le 29 février 1852, candidat officiel au corps législatif dans la troisième circonscription de Coutances, Brohier de Littinière est élu par 23 254 voix pour 23 584 votants sur 40 214 inscrits. Il prend part à l’établissement de l’Empire et vote constamment avec la majorité dynastique, dans les rangs de laquelle il siège [2]. Il siège à l'Assemblée nationale jusqu'à sa mort, en 1868.

Il est élu conseiller général du canton de Coutances en 1852. Il siège au Conseil général de la Manche jusqu'à sa mort.

Distinctions

Son adhésion à la politique de Louis-Napoléon Bonaparte lui vaut la croix de la Légion d’honneur, qu’il reçoit des mains du Prince-président en 1865.

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Site internet de l'Assemblée nationale.
  2. 2,0, 2,1, 2,2 et 2,3 Sous la direction de René Gautier, Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 4, éd. Eurocibles, Marigny, 2001.

Lien externe