Actions

Chapelle des Flamands (Tourlaville)

De Wikimanche

Article de Ouest-France, le 13 août 1957, à l'occasion de l'inauguration de la chapelle provisoire des Flamands.

La Chapelle des Flamands est une ancienne chapelle aménagée dans les locaux de l'ancienne gare des Flamands à Tourlaville.

Historique

Après l'autoconstruction de leurs logements en 1953, les habitants Castors de la Cité Clair-Logis participent en 1957 à l'aménagement de l'atelier de l'ancienne gare des Flamands (voire réalisent intégralement l'aménagement), pour y loger une chapelle provisoire [1].

Une grande croix est installée sur « l'entrée de la chapelle [qui] s'ouvre sur les grandes bâtisse H.L.M. où dès la fin de l'année viendront s'installer une bonne centaine de familles tourlavillaises » [1]. Ce passage de l'article cité permet de situer la chapelle avec précision dans l'ancien atelier de la gare. En effet, la croix est visible sur une photo publiée par Ouest-France en 1964 à l'occasion de l'ouverture du chantier de la future église [2]. Incidemment la chapelle n'est ainsi donc pas orientée, elle regarde plein-ouest… La porte en question est maintenant murée pour permettre l'actuelle destination de maison particulière.

On l'a vu, cet aménagement est bâti en prenant aussi en considération l'afflux prévisible de nouveaux arrivants dans les immeubles tout juste construits à l'extrémité est du quartier. Il est mené à l'initiative de l'abbé Beauquesne, après l'achat de la gare (désaffectée depuis 1950) et de la parcelle voisine au sud (où sera construite l'église Notre-Dame-du-Travail, inaugurée en 1965).

Elle est inaugurée au cours d'une kermesse, le 13 août 1957 :

« Car, nous a-t-on dit, ce sanctuaire n'est que provisoire. Sur le terrain, un jour viendra, où une église, une bâtisse digne de Dieu, sera construite » [1].

Mgr Guyot bénit l'édifice le 15 septembre suivant [3].

Quoiqu'on puisse penser des convictions religieuses - tant des participants au chantier que de la presse locale sur le moment - on ne peut que constater l'importance de l'activité de ce qu'on appelait alors les « cathos de gauche », avec mépris ou sympathie. Cathos de gauche qui ne sont certainement pas absents de la dénomination de l'église à venir : Notre-Dame-du-Travail !

Situation

Le tracé noir correspond à l'ancien passage de la voie ferrée du Tue-Vaques. On voit très clairement l'église des Flamands immédiatement au sud.

Chargement de la carte...

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 « La chapelle des Flamands : une réalisation de chrétiens tourlavillais groupés autour d'un prêtre qui a saisi l'importance de l'œuvre », Ouest-France, 13 août 1957.
  2. « Le chantier de la chapelle [sic] des Flamands est ouvert », Ouest-France, 7-8 novembre 1964 — Il s'agit évidemment du chantier de l'église, et pas de la chapelle !
  3. Ouest-France, 16 septembre 1957.