Château des Montgommery

De Wikimanche

Le porche d'entrée.

Le château des Montgommery est une demeure historique de la Manche, située à Ducey-Les Chéris.

Il témoigne d'un projet ambitieux et moderne de l'époque des guerres de religion. Le château du 17e siècle est classé Monument historique depuis 1923.[1]

Histoire

Dominant la Sélune et remis en valeur depuis quelques années, il révèle un passé historique important. Il est l'œuvre de Gabriel II de Montgommery, fils du célèbre Gabriel Ier de Montgommery (1526-1574), qui blessa mortellement Henri II, roi de France, lors d'un tournoi.

La seigneurie de Ducey est entrée dans la famille des Montgommery en 1521 lors du mariage de Jacques Ier de Montgommery issu d'une vieille famille normande, avec Claude de la Boissière, héritière des terres de Ducey. Après la mort de Gabriel Ier, son fils Gabriel II décide de reconstruire le château de Ducey. Les travaux débutent dans les premières années du 17e siècle (en 1608[2]). Ils s'arrêtent en 1635 à la mort de Gabriel II.[2]

En 1830, au début de la révolution des Trois Glorieuses, le prince Jules de Polignac, ministre des finances de Charles X, en fuite, est caché dans la château de Ducey par le comte de Semallé, son propriétaire.[3]

En 1922, une distillerie s'installe dans le parc du château.[2]

En 1984, la commune de Ducey achète le château.[2]

La distillerie est rasée en 1987, laissant place à un jardin.[2]

Racheté par la ville en 1996, le pressoir du château de Ducey est aménagé en bibliothèque municipale.[4]

En 2009 une tenture du lit revient au château après une longue et minutieuse restauration.[4]

En 2010, Ducey achète l'aile des communs du château et son parc. La haie séparant les deux bâtiments est abattue, un cheminement est crée, ouvrant le parc sur la bibliothèque municipale où figure un kiosque à musique. Dans l'escalier monumental, les enduits représentant des fausses briques vertes et rouges alternées sont restaurés. Les ateliers Aubert-Labansat, menuiserie, refont un plafond, et posent de nouvelles portes. Les marches, les piliers de granit et calcaire des portes palières sont nettoyés par l'entreprise Bodin de Montebourg.[5]

Architecture

À l'origine, le château avait un plan classique en forme de U face à la Sélune. Sur sa façade, se juxtaposent le granit et la brique pour le parement et la pierre calcaire pour les décorations les plus délicates. Il abrite un escalier monumental à trois volées, novateur pour l'époque, deux imposantes cheminées richement décorées ainsi qu'un plafond à la française et un plafond à caissons « à l'italienne » caractéristique de l'art de la Renaissance.

L'escalier monumental est restauré en 2012.

Galerie

Visite

Le bureau d'information touristique de Ducey est désormais dans l'aile des communs. Le grand pavillon s'ouvre aux expositions de peinture et sculpture, notamment Rencontre des arts, depuis 2004.

  • en juillet et août à 15h les mardis, jeudis et samedis : visites accompagnées.
  • de septembre à juin, visites de groupes sur réservation.

Situation

Chargement de la carte...

Bibliographie

Notes et références

  1. Notice n° PA00110393, base Mérimée (architecture), médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, ministère de la Culture.
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 et 2,4 Office de tourisme de Ducey[1], consulté le 20 août 2017
  3. Jean-René-Pierre de Semallé, Souvenirs du Comte de Semallé, page de Louis XVI / publiés pour la Société d'histoire contemporaine par son petit-fils, Société d'histoire contemporaine, éd. Picard et fils, Paris, 1898, p 317-320 (lire sur gallica)
  4. 4,0 et 4,1 Vivre à Ducey, bulletin municipal d'information, n°28, juillet 2009
  5. « Ducey: Cité patrimoine, cité jardin », Vivre à Ducey, bulletin municipal d'information, n° 32 juillet 2011, p. 5