Château de Saint-Pois

De Wikimanche

Château de Saint-Pois

Le château de Saint-Pois est une demeure historique de la Manche.

Histoire

La baronnie de Saint-Pair-Servain (aujourd'hui Saint-Pois) était aux Servain dès la fin du 11e siècle. Leur forteresse, située sur les hauteurs du Cassel, est incendiée au 12e siècle[1].

Au 15e siècle, le fief passe à la famille d'Auray, d'origine bretonne, par le mariage de Jeanne de Meullent, héritière [1].

Le château actuel, en forme de fer à cheval est reconstruit au 18e siècle par Beuve d'Auray et son fils, les dates 1719, 1739 et 1763 sont gravées sur différentes parties du château[1].

L'aile nord abrite les cuisines, elle est prolongée d'une chapelle dédiée à la Vierge en 1743 et aujourd'hui à saint Louis[1]. Les autres ailes, au décor plus raffiné, probablement dues à l'architecte Guillaume Vauvert sont ouvertes sur les jardins où se trouve un colombier à deux niveaux[1].

Il est inscrit monument historique depuis 1974, sont protégés les façades et les toitures, à l'exclusion des bâtiments récents de l'aile sud, l'escalier en granit avec sa rampe en fer forgé et le grand salon avec son décor[2]. Il possède un pigeonnier de 630 boulins.

Le château de Saint-Pois est resté dans la famille d'Auray de Saint-Pois durant quatorze générations jusqu'au décès de Mlle d'Auray, il est ensuite acquis par le baron Alexandre Paternotte de la Vaillée (1923 - 2014), diplomate belge et son épouse qui s'emploient à sa restauration[1].

Bibliographie

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 et 1,5 « Le château de Saint-Pois », Revue de l'Avranchin, tome 89, fasc.432, 2012, p.350-352.
  2. Notice n°PA00110599, base Mérimée (architecture), médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, ministère de la Culture.

Lien externe