Catholicisme dans la Manche

De Wikimanche

Fête-Dieu à Saint-Vaast-la-Hougue.

Le catholicisme dans la Manche

La religion catholique est largement majoritaire dans la Manche. Selon un sondage de l'Ifop, plus de 75 % des Manchois se déclarent proches du catholicisme [1]. Mais la pratique religieuse est en chute importante depuis les années 1960.

Histoire

L'implantation de la religion chrétienne dans l'actuel département de la Manche commence avec les missionnaires étrangers (Germain le Scot, Clair, Romphaire) et gallo-romains ou francs (Ortaire, Éreptiole, Marcouf, Paterne), le monachisme (monastères de Nanteuil, du Ham), et les premiers martyres (Floxel). Ainsi, Victrice de Rouen diffuse la règle martinienne à la fin du IVe siècle en Normandie, Vigor s'implante dans le Bessin au début du Ve siècle, moins de deux cents ans après, le culte de saint Martin est déjà fort à Avranches, et quelques années plus tard, Potentinus, disciple de l'irlandais Colomban, implante près de Coutances un monastère...[2]

Au XVIIe siècle, plusieurs ordres mendiants installés dans les diocèses de Coutances et d'Avranches, vont de fermes en fermes pour quêter : les Prêcheurs de Coutances (installés en 1240), les dominicains du Mesnil-Garnier (1620) et les capucins des couvents de Coutances (fondé en 1617), d'Avranches (1618) et de Valognes (1630)[3].

Clergé

Les moines de l'abbaye de Bricquebec.

Il y a 224 prêtres catholiques dans la Manche, dont 119 en activité en 2010[4]. Ils sont 122 prêtres en activité en 2011, 111 en 2012, et 74 prêtres retirés en 2011, 77 en 2012. On compte également 6 séminaristes et 38 laïcs salariés en 2012[5].

Actes de foi

En 2013, l'évêque Stanislas Lalanne évoque une érosion de la pratique catholique, « peut-être plus tardivement que dans le reste de la France »[5].

Ont été célébrés 3631 baptêmes sur 5193 naissances en 2011 (soit un taux de 69,9% de baptisés), 949 mariages religieux sur 1667 unions en 2010 (soit un taux de 56,9 % de mariages à l'église) et 4648 funérailles religieuses sur 5141 décès en 2011 (90,4 %)[5].

Par ailleurs, 7079 enfants suivaient le catéchisme en 2010[5].

Personnalités

voir aussi Liste des personnalités religieuses de la Manche

La Manche est le berceau ou le lieu de prêche de plusieurs saints et bienheureux célébrés par les catholiques.

Elle est également liée à plusieurs personnalités qualifiées d'hérétiques pour jansénisme : Jean Hamon, la famille Picquenot, Madame de Mondonville‎, François Le Tellier de la Luthumière...

Patrimoine religieux

voir Liste des abbayes de la Manche
voir Liste des églises de la Manche

Circonscriptions ecclésiastiques

voir Doyenné et paroisses du diocèse de Coutances et d'Avranches et Ancienne circonscription ecclésiastique.

Congrégations religieuses

voir Congrégations religieuses féminines de la Manche

Enseignement catholique

voir Enseignement catholique dans la Manche.


Secours catholique

voir Délégation du Secours catholique de la Manche

Bibliographie

  • A. Delalande, Histoire des guerres de religion dans la Manche, Valognes, 1844
  • Pierre Cardot, Le Clergé de Granville et des environs sous la Révolution, éd. Ocep, 1991

Notes et références

  1. La Vie, décembre 2006
  2. Jean-Michel Picard, « L'Irlande et la Normandie avant les Normands (VIIe-IXe siècles) », Annales de Normandie, n°47-1, 1997, p. 3-24. (Lire en ligne).
  3. Jean Frémin, « L'histoire du couvent dominicain du Mesnil-Garnier, dans le Cotentin », Annales de Normandie, 45e année n°4, 1995. (lire en ligne).
  4. Ouest-France, 20 janvier 2010.
  5. 5,0, 5,1, 5,2 et 5,3 « Appel commun aux fidèles pour 2013 », La Presse de la Manche, 5 février 2013.

Lien interne

Liens externes