Caserne Dixmude (Querqueville)

De Wikimanche

La caserne Dixmude est une ancienne caserne de Cherbourg-en-Cotentin.

Elle est située sur la commune déléguée de Querqueville, à proximité du fort.

Elle est d'abord connue comme la « caserne du Polygone de Querqueville ».

Sa construction commence en 1895, sur ordre du ministère de la Guerre, pour accueillir les troupes coloniales [1].

Elle est composée d'une trentaine de petits bâtiments formant un rectangle autour d'une cour centrale [1].

Pendant la Première Guerre mondiale, elle sert d'hôpital complémentaire [1].

En 1920, elle est cédée à la Marine nationale afin de recevoir les recrues du Premier dépôt et prend le nom de « Caserne Dixmude » [1].

En 1940, elle est un des derniers bastions à résister à l'avancée des troupes allemandes.

En 1943, la caserne est utilisée comme « camp d'israélites » pour des prisonniers en attente de transfert vers Aurigny [2]. Le 12 août, 300 juifs y séjournent, dont l'avocat Moro de Giafferi et un membre de la famille Rothschild [2]. Le camp cesse d'exister en octobre 1943 [2].

À partir de fin 1945, elle abrite l'École des marins-électriciens et de sécurité de Cherbourg.

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 et 1,3 Site internet consacré au BPC Dixmude, consulté le 20 février 2017 (lire en ligne)'.
  2. 2,0 2,1 et 2,2 Yves Lecouturier, Shoah en Normandie : 1940-1944, éd. Cheminements, 2004, p. 156-157.

Lien interne