CMC Materials UPC SAS

De Wikimanche

Ancien logo.
Entrée de l'usine.

CMC Materials UPC SAS, anciennement OM Group Ultra Pure Chemicals, est une entreprise de la Manche, basée à Saint-Fromond.

L'entreprise manipule des solutions ammoniacales et des acides minéraux [1]. Elle fabrique « de l'acide ultra-pur, des composés chimiques tels l'acide sulfurique, nitrique et phosphorique, et des solutions acqueuses comme l'acide chlorhydrique et fluorhydrique » [2]. Les procédures de sécurité y sont très strictes. L'usine est d'ailleurs certifiée « ISO 14001 ». Elle est cependant considérée comme dangereuse et classée « Seveso 2 ». Elle fait l'objet d'un plan particulier d'intervention (PPI). Le périmètre de danger est estimé à 600 mètres [3].

L'usine occupe une superficie de 3,5 hectares.

Histoire

OM Group Ultra Pure Chemicals-1.JPG

L'entreprise s'installe à Saint-Fromond en 1982 dans les anciennes Tuileries de Beauvais, fermées en 1975-1977 [4]. L'Union chimique européenne voit le jour à l'initiative de Michel Hervieu [2]. Elle est spécialisée dans la fabrication des produits chimiques ultra-purs, « qui permettent à ses clients de graver des centaines de milliers de composants sur des tranches de silicium » [1] destinées à devenir des puces électroniques.

En 1984, l'usine est rachetée par le groupe anglais Laporte Electronics [2].

En juin 1993, l'usine rejette accidentellement des eaux non traitées et du chlore, qui entraînent une pollution du ruisseau La Vauterie.

En 2000, l'entreprise investit pour automatiser son processus de fabrication et recycler sur place 90 % de ses rejets d'eaux usées [4].

En 2001, l'entreprise est rachetée par le groupe américain Rockwood Electronic Materials [4].

Au début de 2008, Rockwood revend l'usine au groupe américano-chinois OMG Ultra Pure Chemical [1].

En 2009, un nouvel atelier de 320 mètres carrés est mis en service, consacré à la production de solutions ammoniacales de haute performance [5]. Cet investissement de 500 000 € permet de doubler la capacité de l'usine [5].

Un nouvel atelier de 1 000 mètres carrés, dédié à la technologie du cuivre, entre en activité en décembre 2012 [6]. Des solutions ultra-pures de sulfate de cuivre y sont fabriquées, ainsi que des solutions organiques pour la mise en œuvre de sulfate de cuivre par voie électrolytique, toutes destinées à l'industrie des semi-conducteurs [6]. L'investissement est de 2,5 millions d'euros [6].

Le [[1er octobre|1er octobre 2020, elle prend pour dénomination CMC Materials UPC SAS [7].

Chiffre d'affaires

Son chiffre d'affaires est de 31,1 millions d'euros en 2018 (27,7 M€ en 2015, 29,6 M€ en 2017, 26,6 M€ en 2016, 27,7 M€ en 2015, 15,4 M€ en 2014, 25,4 M€ en 2013, 25,5 M€ en 2012, 23,5 M€ en 2010, 18,8 M € en 2009).

En 2012, l'entreprise réalise plus de la moitié de son chiffre d'affaires à l'exportation (55 %), soit 14 M€.

Effectifs

L'entreprise emploie 82 personnes en 2019 et 2018 (86 en 2017 et 2016).

Administration

Adresse : 4, hameau Les Vieilles Haies
50620 Saint-Fromond
Tél. 02 33 75 64 00
Fax 02 33 55 45 27

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 Manche Mag', n° 7, novembre 2009.
  2. 2,0 2,1 et 2,2 « L'usine de Saint-Fromond rayonne dans le monde entier », Ouest-France, 2 octobre 2013 (lire en ligne).
  3. Document de la Préfecture de la Manche.
  4. 4,0 4,1 et 4,2 Laurent Le Goff, « L'Américain OMG investit à Saint-Fromond », Ouest-France, 1er-2 octobre 2011.
  5. 5,0 et 5,1 « OM Group double sa capacité à Saint-Fromond », InfoChimie, site internet, 31 août 2009 (lire en ligne).].
  6. 6,0 6,1 et 6,2 Sophia Akela, « OMG ouvre un atelier pour des solutions inédites à Saint-Fromond », Infochimie & Chimiepharma Hebdo, site internet, 4 février 2013 (lire en ligne).
  7. La Manche Libre, 10 octobre 2020.

Lien interne

Liens externes