Bon-Auguste Catteloup

De Wikimanche

Bon Auguste Catteloup, né à Gatteville-le-Phare le 3 février 1811 et mort dans la même commune le 21 juillet 1875 [1] [2], est une personnalité militaire de la Manche.  

Médecin en chef de l’Armée française... quelques heures

Bon-Auguste Catteloup s’oriente rapidement vers des études médicales et chirurgicales qu’il accomplit à la Faculté de Paris. Il passe ensuite par l'hôpital du Val-de-Grâce, toujours à Paris, jusqu’en 1837 et poursuit alors une carrière sans faille. Il occupe différents postes, notamment en Algérie à la période de la conquête.

Il est médecin-major en 1852. En 1855, il sert en Orient, puis en Syrie et à Tripoli (actuelle Lybie). Il est désigné, en 1859, pour servir l’armée d’Italie ce qui lui vaudra une décoration par Victor-Emmanuel II. Il est ensuite affecté à Vincennes (1863) et Perpignan (1869).

Survient la guerre de 1870, alors qu’il est victime d’une affection cardiaque et de rhumatismes. Il est toutefois nommé médecin-en-chef de l’Armée française. Il récuse, pour raison de santé, cette nomination qu’il estime être dans l’incapacité d’assumer. Ses supérieurs en conviennent et le mettent en retraite.

Il restera en poste à Perpignan quelques semaines avant de prendre sa retraite en 1871 à Gatteville dont les habitants ont longtemps gardé le souvenir de leur « Colonel Catteloup ».

« Bon médecin militaire », reconnurent ses pairs, malgré quelques erreurs d’anticipation comme le refus de croire aux vertus des eaux thermales. Peut-être l’effet de l’air iodé !

Distinction

Il est officier de la Légion d'honneur [2].

Source

Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 4, sous la direction de René Gautier, ISBN 2914541562

Notes et références