Bertrand du Cor de Duprat de Damrémont

De Wikimanche

Jean Bernard Marie Bertrand du Cor de Duprat de Damrémont, né à Saint-Martin-des-Champs le 19 octobre 1879[1] et mort à Paris le 29 mars 1958[1], est une personnalité militaire de la Manche, général de brigade de cavalerie.

Il est le fils de Xavier du Cor de Duprat (1848-1929), et de Aliette du Bouëxic de La Driennais[1]. Il naît au château de Baffé[1].

En 1899, il entre à l'école spéciale militaire de Saint-Cyr.

Il se dirige vers la cavalerie. Il est affecté à divers régiments de chasseurs à cheval, de dragons, puis de spahis.

Le 18 avril 1906, il se marie à Paris avec Clémentine Ève Denys de Damrémont (1883-1972), qui lui donne une fille, Hélène (1909-2000). Le 21 février 1908, il est autorisé à ajouter de Damrémont à son nom[1].

Pendant la Première Guerre mondiale, il participe à la campagne du Maroc, où il s'illustre obtenant trois citations. Rentré en France à sa demande, il combat à la défense de Verdun, puis participe à la Bataille du Chemin des Dames et la Bataille de Malmaison. Il est blessé le 27 septembre 1918 à proximité de Tahure (Somme).

En 1919, il est affecté à sa demande dans l'armée polonaise.

Rentré en France en août 1920, il commande divers régiments de cuirassiers et de spahis. Il est promu général de brigade en septembre 1937.

La Seconde Guerre mondiale le mobilise de nouveau. Il prend la tête de la 1re brigade de spahis, qu'il engage à proximité de la ligne Maginot. En octobre, atteint par la limite d'âge - il a 60 ans - il est versé dans la réserve.

Distinctions

  • Chevalier de la Légion d'honneur (1917), puis officier (1920) et commandeur (1936)
  • Croix de guerre 1914-1918
  • Croix de guerre des Théâtres d'opérations extérieurs

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 et 1,4 « Acte de naissance n° 21 », Archives de la Manche, archives communales de Saint-Martin-des-Champs, registre de l'état-civil des NMD (1873-1882) , 3E 517/8, page 97/142.