Bernard et Guy Gérard

De Wikimanche

Bernard Gérard, né à Chérencé-le-Roussel le 6 février 1924 et décédé à Portbail le 6 février 2015, Guy Gérard né le 31 août 1929 et décédé le 20 novembre 2016, et Marie-Louise Parry, née Laisne le 23 décembre 1901 et décédée le 28 septembre 1987 sont des personnalités remarquables de la Manche.

Justes parmi les nations

La famille Bouhana habite à Paris lors de la déclaration de guerre, monsieur Bouhana et ses frères sont mobilisés.

Démobilisé, monsieur Bouhana intègre un réseau de partisans dans la région d’Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne). Grâce à ce réseau, il a trouvé une famille d’accueil pour les siens menacés par les rafles anti-juives menées par les Allemands. Fin novembre 1943, monsieur Bouhana envoie sa mère, sa sœur et son fils Elie à Villedieu-les-Poêles où les attend Bernard Gérard, membre du même réseau de résistance, qui les conduit dans sa famille à La Trinité. C’est là que vit madame Marie-Louise Parry avec ses deux fils Bernard et Guy Gérard.

Madame Parry fait office de secrétaire de mairie à La Trinité. Elle héberge également des jeunes réfractaires au Service du Travail Obligatoire (STO) ainsi que deux résistants recherchés par la Gestapo. Elle leur fabrique des faux papiers et des cartes d'alimentation en s'aidant pour cela de noms d'emprunt qu'elle relève sur les registres d'état civil.

De novembre 1943 à juillet 1944, ce petit monde vit dans le secret mais sans se cacher. Pendant plus d'un an, tout ce petit monde vit dans le secret, mais sans véritablement se cacher.

Dans la première semaine de juillet 1944, un peloton de feldgendarm fait irruption et encercle la ferme. Dénoncée, madame Parry est arrêtée. Elle s’évade de la prison à la faveur d’une attaque des Alliés. Le lendemain de la dénonciation, la famille Bouhana s’est enfuie à pied en direction de Paris, avec l’aide de Bernard Gérard et Raymond Besnier, un ami.

Le 28 octobre 2007, l’Institut Yad Vashem Jérusalem a décerné le titre de Justes parmi les Nations à madame Marie-Louise Parry et des deux fils, Bernard Gérard et Guy Gérard.


Lien externe