Belle Poule (1834)

De Wikimanche

La Belle Poule est un navire de guerre de la Manche.

Il s'agit d'une frégate dite « de premier rang », armée de 60 canons.

Sa construction commence à Cherbourg le 1er avril 1828 « sous cale ouverte ». Elle est lancée le 26 mars 1834 [1]. Elle est armée en 1839. Son équipage est composé de 300 marins. Elle navigue à une vitesse moyenne de 11 nœuds.

Elle est troisième navire française à porter ce nom après la Belle Poule, frégate de 30 canons lancée en 1765, et la Belle Poule, frégate de 40 canons lancée en 1802.

Caractéristiques

La Belle Poule est dessinée par l'ingénieur général M.F. Boucher [2]. Elle mesure 54 mètres de long et déplace 1 500 tonneaux. Son maître-bau est de 15 m et son tirant d'eau de 3,80 m.

Histoire

En 1840, elle est choisie pour ramener de Sainte-Hélène à Cherbourg les cendres de Napoléon. Un voyage de 93 jours.

De 1841 à 1843, elle est utilisée par le prince de Joinville, fils de Louis-Philippe Ier, pour ses voyages diplomatiques. En 1843, elle se rend à Rio de Janeiro (Brésil) pour y amener le prince de Joinville qui y épouse la fille de l'empereur du Brésil.

En 1844, elle participe à l'expédition du Maroc.

En 1854, elle sert comme transport de troupes et de munitions pendant la Guerre de Crimée.

Elle cesse de naviguer en 1861 pour être démolie en 1888.

Notes et références

  1. Vérusmor, « Vaisseaux construits à Cherbourg », Annuaire du département de la Manche, Impr. Élie fils, Saint-Lô, 1842, p. 270-272 (lire en ligne).
  2. Jean-Charles Arnault, « L'histoire des Belles Poules », texte d'une conférence, prononcée au Rotary Club de Cherbourg le 18 février 1992.

Article connexe