Batterie d'Auderville-Laye

De Wikimanche

Ce qu'il en reste.

La batterie d'Auderville-Laye est un ouvrage de défense militaire de la Manche situé à Auderville.

Histoire

Elle est construite à partir de fin 1942 [1] par l'armée allemande pendant la Seconde Guerre mondiale pour faire partie du mur de l'Atlantique et assurer la défense du port de Cherbourg en cas d'attaque navale et contrôler le raz Blanchard et l'île d'Aurigny.

Elle a pour nom de code E685. Plus de 300 soldats allemands sont logés dans les baraquements situés à proximité.

La batterie comprend deux plate-formes distantes de 80 mètres desservies par des lignes de chemin de fer permettant d'amener des canons de 203 mm d'une portée de 38 kilomètres [2]. Les canons sont disposés sur une plaque tournante qui offre un angle de tir de 360 degrés. Leur cadence de tir est d'un obus toutes les deux minutes. Des abris, des soutes à munition et des casernements et un tunnel de 185 mètres de long, traversé de galeries perpendiculaires complètent le dispositif.

La batterie est régulièrement bombardée par les alliés à partir d'avril 1944 [2].

Quelques jours après le débarquement, les deux canons prennent pour cible l'infanterie américaine, qui a atteint Valognes et se dirige vers Cherbourg [2]. Le 25 juin, un duel d'artillerie s'engage jusqu'à 15 h avec la flotte américaine qui arrive au large de Cherbourg, obligeant cette dernière à s'éloigner [2]. Les bombardements aériens reprennent de plus belle le 28 juin, permettant aux forces terrestres de s'emparer enfin de la batterie allemande le 1er juillet et de faire 300 prisonniers [3].

Le tunnel fait aujourd'hui partie du site Natura 2000 « Récifs et landes de la Hague » ; il accueille chaque hiver une quinzaine de chauves-souris [4].

Situation

Après les bombardements.
Chargement de la carte...

La batterie d'Auderville-La Roche se trouve un kilomètre au nord.

Notes et références

  1. « L'histoire de la batterie d'Auderville », France 3 Normandie, sur Youtube, 21 février 2021 (voir en ligne)
  2. 2,0 2,1 2,2 et 2,3 D Day Overlord, site internet (lire en ligne).
  3. « Les batteries d'artillerie du Cotentin », lieux-insolites.fr (lire en ligne).
  4. Conservatoire d'espaces naturels en Normandie, site internet, consulté le 21 février 2020 (lire en ligne).

Lien interne

Lien externe