Base navale de Cherbourg

De Wikimanche

Le port militaire et l'arsenal.

La base navale de Cherbourg est une structure militaire située à Cherbourg-en-Cotentin.

C’est une des trois bases navales de France métropolitaine avec Brest et Toulon, créées en 2000 suite à une réorganisation de la Marine nationale. Elle est chargée d'organiser les moyens militaires pour le soutien, l’entretien, l’accueil, la sécurité des bateaux militaires du port militaire

La base navale est intégrée depuis le 1er janvier 2010 dans la base de défense de Cherbourg.

Elle correspond au port militaire de Cherbourg et inclut la caserne des marins-pompiers.

Elle est commandée par le capitaine de vaisseau Bertrand Pouliquen depuis le 1er août 2019 [1]

Plusieurs bâtiment sont affectés à la base navale :

- une vedette de surveillance radiologique (VSR) Coralline

- deux remorqueurs portuaires et côtiers de 12 tonnes (RPC12) Fréhel et Saire

- une vedette d'intervention de rade (VIR) Divette, armée par les marins-pompiers de Cherbourg

- une batellerie composée d'un ponton grue automoteur (PGA), de pousseurs, vedettes, bateaux pneumatiques, citernes flottantes

- deux pousseurs de classe 6 tonnes (PC6) Sprat et Orphie, n°6 et 7 affectés à la base navale en juillet 2021 [2]

- un chaland multi-fonctions de 24 m de long L'Araignée (Y627), depuis novembre 2019 [3]

En plus de ses bateaux, la base navale abrite dans le port militaire des bâtiments dédiés à la surveillance de la Manche et de la mer du Nord dans le cadre de l'action de l'État en mer (surveillance des pêches, lutte antipollution, circulation maritime et fluidité du trafic, assistance aux navires en difficultés, recherche et secours à naufragés, lutte contre les rejets polluants en mer) :

- quatre bâtiments de l'antenne de la force d'action navale (FAN) de Cherbourg (anciennement flottille de la Manche (Flomanche) jusqu'en 2010), les patrouilleurs de service public (PSP) Flamant, Pluvier et Cormoran, le bâtiment-base de plongeurs démineurs (BBPD) Vulcain

- deux vedettes d'intervention pour plongeurs-démineurs (VIPD) Acanthe et Magnolia

- deux patrouilleurs de gendarmerie Athos et Aramis, et une vedette de surveillance maritime et portuaire (VSMP) Heaume [4]

- trois bâtiments affrétés par l'État pour l'action de l'État en mer, le remorqueurs d'intervention pour l'assistance et le sauvetage (RIAS) Abeille Liberté, le bâtiment de soutien, d'assistance et de dépollution (BSAD) Argonaute [5], et une vedette des affaires maritimes Thémis [6],[7].

Effectifs

En 2014, la base navale emploie environ (368 personnels militaires et 92 personnels civils de la Défense), et a des entreprises civiles implantées sur le site (200 personnes) [8].

Commandants

  • 2000-2002 : capitaine de vaisseau ...
  • 2002-2004 : capitaine de vaisseau Jean-Jacques Delaunay
  • 2004-2007 : capitaine de vaisseau Philippe Hunter-Rousselle
  • 2007-2009 : capitaine de vaisseau Benoît Coppin
  • 2009-2012 : capitaine de vaisseau Jean-Philippe Anckaert
  • 2012-2014 : capitaine de vaisseau Pierre Herjean
  • 2014-2016 : capitaine de vaisseau Charles-Henry Orcel
  • 2016-2019 : capitaine de vaisseau Bruno Bertonnier
  • 2019-actuel : capitaine de vaisseau Bertrand Pouliquen

Notes et références

  1. « La base navale de Cherbourg a un nouveau commandant », Ouest-France, 2 août 2019 (lire en ligne) .
  2. « La DGA réceptionne deux nouveaux pousseurs de classe 6 tonnes », Ministère des armées, Direction générale de l’armement, 1er avril 2021.
  3. Géraldine Lebourgeois, « Nouveau bateau de la Marine, l'Araignée va notamment servir à la lutte antipollution », La Presse de la Manche, site internet, 30 octobre 2019.
  4. Vedette construite par le chantier Ufast de Quimper, mesure 12 mètres de long et peut atteindre la vitesse de 35 nœuds.
  5. En remplacement du bâtiment de soutien de région (BSR) Élan désarmé à l'été 2019.
  6. « Journée "portes ouvertes" de la base navale de Cherbourg », préfecture maritime de Cherbourg, 21 septembre 2007.
  7. « Ports d'attache des bâtiments de la Marine nationale en 2008 », Nectarine.net, 2008 (lire en ligne).
  8. « Plan particulier d'intervention du port militaire de Cherbourg », Préfecture de la Manche.