Base de défense de Cherbourg

De Wikimanche

La Base de défense (BdD) de Cherbourg est une aire géographique qui regroupe les formations du ministère des armées implantées dans les départements de la Manche et du Calvados, dont le siège est situé sur le port militaire à Cherbourg-en-Cotentin.

La BdD de Cherbourg est commandée par un capitaine de vaisseau qui relève du chef d’État-Major des armées et assure la coordination locale des soutiens délivrés (santé, essences, systèmes d'information et de communication, infrastructure). Pour cela elle bénéficie de soutiens mutualisés et coordonnés, et de l'administration générale par un groupement de soutien de base de défense (GSBdD).

Historique

Elle est créée le 1er janvier 2010 par un arrêté du 16 décembre 2009 relatif à la création des bases de défenses pilotes [1].

Au 1er janvier 2011 la base de défense est mise en place afin d’éviter le recouvrement de deux systèmes de soutien jusqu'au 1er janvier 2014 [2].

En juin 2016, une opération « portes ouvertes » est organisée, qui attire 8 000 visiteurs dans le port militaire [3].

Composition

En 2018, la base de défense de Cherbourg regroupe les unités suivantes :
- Préfecture maritime de Cherbourg (PREMAR)
- Commandement de la marine en Manche Mer du Nord (COMNORD)
- Base navale de Cherbourg
- Site militaire de Querqueville qui regroupe l'École des fourriers de Querqueville rattachée au Service du commissariat des armées (SCA) depuis 2014, l'École des applications militaires de l'énergie atomique et l'École des mousses de Cherbourg rattachées à l'état-major de la marine (EMM), la 133e antenne médicale, ex AM de Cherbourg rattachée au 15e centre médical des armées, ex CMA de Rennes [4]
- Groupement de soutien de la base de défense de Cherbourg
- Centre interarmées des réseaux d'infrastructure et des systèmes d'information (CIRISI) de Cherbourg
- Unité de soutien d'infrastructure de la défense (USID) de Cherbourg (anciennement Direction des travaux maritimes (DTM))
- Service qualité et ETAC de la Direction générale de l’armement (DGA)
- Antenne de la force d'action navale (FAN) de Cherbourg (anciennement flottille de la Manche (Flomanche)) qui regroupe quatre bâtiments de combat et de soutien pour assurer les missions générales d’action de l'État en mer. Elle se compose des patrouilleurs de service public (PSP) Cormoran, Pluvier et Flamant, du bâtiment base des plongeurs démineurs (BBPD) Vulcain, des vedettes d'intervention des plongeurs démineurs (VIPD)Acanthe et Magnolia, des patrouilleurs côtiers de gendarmerie (PCG) Athos et Aramis.
- Antenne du service de soutien de la flotte (SSF) de Cherbourg
- Antenne d'action sociale de Cherbourg (AAS)
- Groupement de gendarmerie maritime de la Manche et de la mer du Nord GGMMMN)
- Compagnie de fusiliers marins de Cherbourg (CIFUSIL)
- Service historique de la Défense de Cherbourg (SHD)
- Formation opérationnelle de surveillance et d'information territoriale (FOSIT)

Histoire

- 1992, transfert de la flottille du Nord (Flonord) vers Brest (500 marins)
- 2002, fermeture de l'hôpital des armées René-Le-Bas (250 emplois)

Notes et références

  1. Journal officiel, 22 décembre 2009 (lire en ligne).
  2. Initialement, le plan de réforme de 2008 prévoit la constitution de 90 bases de défense mises en place progressivement jusqu’au 1er janvier 2014. Toutefois, ce cadrage initial fait l’objet d’une double modification : le calendrier de déploiement des BdD est accéléré et l’ensemble de ces bases est mis en place dès le 1er janvier 2011, et le nombre de BdD passe de 90 à 60 (voir en ligne)
  3. « Gros succès pour les portes ouvertes de la base de défense », France 3-Basse-Normandie, site internet, 2 juin 2013.
  4. Décision n° 509327/ARM/DCSSA/PC/ORG du 7 juin 2017 portant le changement d’appellation des centres médicaux des armées et de leurs antennes.