Barfleur (liberty ship)

De Wikimanche

Le Barfleur est un cargo bananier de la Manche.

Il rend hommage à la commune et à la pointe nord-est du Cotentin, Barfleur. Il est considéré comme étant un des nombreux liberty ships utilisés par la France pendant la Seconde Guerre mondiale et après-guerre pour relancer l'économie nationale.

Historique

Le cargo bananier est construit à Copenhague (Danemark) pour l'armateur norvégien Sigurd Herlofson. Il est le second d'une série de trois qui sont immédiatement rachetés par la Compagnie générale d'armement militaire, filiale de de la Compagnie générale transatlantique[1].

Le Barfleur est lancé le 2 juin 1938. Il est passe sous le giron de la Compagnie générale transatlantique en gérance directe, au même titre que ses sister ships Maurienne et Quercy, en mars 1939[1].

Il est réquisitionné le 25 septembre 1939 et transformé en croiseur auxiliaire. Il part effectuer des missions aux Antilles[1].

Il se rallie au Comité de libération nationale du général de Gaulle le 14 juillet 1943 à Fort-de-France (Martinique). Le 15 août 1944, il participe au débarquement de Provence au côté du Quercy[1].

Il opère dans le cadre de la guerre en Indochine et n'est rendu à la Compagnie générale transatlantique que le 11 juillet 1946 pour une remise en service le 28 mai 1947[1].

Il est vendu en 1955 et rebaptisé Boswell. Il change plusieurs fois de nom : Crome (1959-1960), Roman Star (1960-1961), Bede (1961-1964), Victoria Elena (1964-1967). Le Victoria Elena est victime d'un incendie le 16 janvier 1967 à Thessalonique (Grèce) et son armateur grec est contraint de le faire démolir à La Spezia (Italie)[1].

Caractéristiques

  • Longueur : 96 m
  • Largeur : 13,9 m
  • Jauge brute : 3 000 tonneaux
  • Puissance du moteur : 3 200 ch
  • Vitesse : 13,5 nœuds

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 et 1,5 frenchlines.com (Lire en ligne)