Arthur de Cossé

De Wikimanche

Arthur de Cossé, parfois Artus de Cossé, mort à Saint-Planchers le 7 octobre 1587, est une personnalité religieuse de la Manche.

Il est évêque de Coutances et abbé de Lessay et du Mont-Saint-Michel.  

La crosse et l’âne

Issu de la prestigieuse maison de Cossé-Brissac, Arthur de Cossé est le fils naturel du maréchal de France Charles Ier, comte de Brissac [1]. Sa mère pourrait être Diane de Poitiers ou la signora Novidalla [2].

Évêque de Coutances pendant les guerres de religion, il garde un très mauvais souvenir de l’arrivée des protestants dans la cité épiscopale en 1562 [1]. Le 10 août de cette année-là, quelque deux cents huguenots mettent la cathédrale de Coutances à sac et promènent le pauvre évêque, assis à l’envers sur un âne, à travers les rues de la ville [1]. Le prélat parvient à échapper à la populace et, déguisé en meunier, trouve refuge à Granville [1].

Comme son oncle Philippe de Cossé qui n'a jamais mis les pieds à Coutances, il a été un fort médiocre administrateur de son diocèse [1].

Il est également abbé de Lessay, et abbé du Mont-Saint-Michel (1570-1587) [1].

C’est lui qui a vendu la baronnie de Saint-Lô aux Matignon [1], à cause, dit-on, de l’humiliation qu'il avait subie en 1562.

Il meurt à Saint-Planchers, au prieuré de l'Oiselière où il a vécu la plupart du temps. Il est inhumé dans la cathédrale de Coutances [2].

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4, 1,5 et 1,6 Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 1, Eurocibles, Marigny.
  2. 2,0 et 2,1 Site internet de la mairie de Saint-Planchers, consulté le 9 mai 2015 (lire en ligne).

Lien interne