Antoine Guillemet

De Wikimanche

Antoine Guillemet

Jean Baptiste Antoine Guillemet, né à Chantilly (Oise) le 30 juin 1841 [1] et mort à Mareuil-sur-Belle (Dordogne) le 19 mai 1918, est un peintre de la Manche, ayant réalisé de nombreux tableaux de Saint-Vaast-la-Hougue et du Val de Saire.

Biographie

Village de pêcheurs, Musée Thomas-Henry, Cherbourg.
Bord de mer dans la Hague.
Normande près des maisons sur les côtes de la Hague.

Élève des peintres Camille Corot et Oudinot, il commence à exposer au Salon en 1865. Par l'intermédiaire de son maitre, Corot, il rencontre plusieurs figures de l'impressionnisme tels que Manet, Pissarro, Monet et Courbet. Manet le peint d'ailleurs sur Le Balcon, aux côtés de Berthe Morisot.

Timidement influencé par l'impressionnisme, selon Gérald Schurr et Pierre Cabanne, dans le Dictionnaire des Petits Maîtres de la peinture, il est peu à peu tenté par le naturalisme à partir de 1872, influencé par sa longue amitié avec Émile Zola, qui espérait en lui « le génie attendu ». « Ses paysages restent d'une honnête moyenne, clairs et lumineux[2] ». L'écrivain s'inspire du peintre pour écrire L'Œuvre et rencontre Manet par son entremise et celle de Duranty.

Il reçoit plusieurs prix mention honorable en 1872, médaille de 2e classe en 1874, rappel en 1876, médaille d'argent de l'Exposition universelle de 1889, médaille à Munich en 1905… Fort de son succès et des honneurs reçus, « il aide Monet, soutient Cézanne auprès de sa famille. La seule toile de Cézanne présentée au Salon le sera par l'intermédiaire de Guillemet »[3], en 1882, en tant que membre du jury, et avec la mention « Cézanne, élève de Guillemet ».

À partir de 1881, Guillemet, descendant d'un armateur rouennais, découvre le Cotentin, et le Val de Saire en particulier, qui lui inspirent, durant neuf ans, de nombreux tableaux : La Plage à Saint-Vaast-la-Hougue, présenté au Salon des artistes français de 1881, Morsalines (Salon 1882), Le Hameau de Landemer (Salon 1886), La Baie de Morsalines et La Hougue (Salon 1887), La Chapelle des marins à Saint-Vaast-la-Hougue (Salon 1888), La Baie de Saint-Vaast et Coup de vent (Salon de 1890), Saint-Vaast-la-Hougue (Salon 1893), Mer basse sur Saint-Vaast-la-Hougue (Salon 1895), Barfleur (Salon 1896), La Tour de la Hougue (Exposition universelle de Paris de 1900).

Distinctions

Il est successivement chevalier de la Légion d'honneur (1880), officier (1896) et enfin commandeur (1910) .

Notes et références

  1. Selon le musée d'Orsay à Paris (lire en ligne) et la base Léonor. De nombreuses sources donnent 1843.
  2. Gérald Schurr et Pierre Cabanne, Dictionnaire des Petits Maîtres de la peinture, 1820-1920, éditions L'Amateur, 1996
  3. Brigitte Scart, Regards de peintres en Cotentin : XIXe - XXe siècle, Association festival en Cotentin, 1993.

Sources

  • « Un amateur d'art anglais à la recherche des œuvres cotentines d'Antoine Guillemet », La Presse de la Manche, 29 décembre 2006
  • « Antoine Guillemet », Wikipédia, l'encyclopédie libre. 27 avr 2007, 08:44 UTC
  • E. Bénézit (dir. Jacques Busse), Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs de tous les temps et de tous les pays par un groupe d'écrivains spécialistes français et étrangers, Gründ, 1999.

Lien interne