André Le Duc

De Wikimanche

André Le Duc.

Édouard Gustave André Le Duc, né au Mesnil-Eury le 14 septembre 1910 et mort à Remilly-sur-Lozon le 5 juillet 1944, est un résistant de la Manche, commerçant de profession.

Biographie

André Le Duc est le fils de Gustave Le Duc et d'Hélène Jacqueline (soeur de René Jacqueline). André se marie le 23 mars 1935 à Remilly-sur-Lozon avec Georgette Aubril.

Dès 1942, il assure le ravitaillement des habitants de Remilly-sur-Lozon au moyen de son camion gazogène [1].

Dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, pendant l'opération Titanic qui précède le Débarquement de Normandie, un commando britannique de parachutistes de la Special Air Service (SAS) est largué derrière les lignes allemandes ; un petit groupe se trouve isolé dans les marais non loin du château de Montfort [2]. André Le Duc les prend en charge et les aide à se cacher jusqu'à ce qu'ils rejoignent les troupes alliées [2] [3].

Un peu plus tard, il tente de faire sauter le pont du Bateau sur le Lozon, mais n'y réussit pas [1].

Pris par les Allemands sur dénonciation [2], il est abattu le 5 juillet suivant, sous les yeux de ses enfants [4], dans son garage à Remilly-sur-Lozon [3], et les parachutistes emmenés en captivité [2]. Sa veuve Georgette racontera en 1992 que son mari a été abattu d'une balle dans le front, sous les yeux de ses deux fils, alors qu'un groupe de soldats allemands était en train de lui voler du bois dans sa grange [1].

Soixante-et-onze ans plus tard, le 9 juin 2015, après un long combat mené par sa fille Jeanne Lauté-Le Duc, la commission nationale des cartes et titres lui accorde la carte de combattant volontaire de la Résistance [3].

Son père, Gustave Le Duc (1879-1949), a été maire du Mesnil-Eury de 1912 à 1939 ; un de ses frères, Jacques Le Duc, a été maire du Mesnil-Eury de 1971 à 1983 ; un autre de ses frères, Paul Le Duc, a été maire d'Anneville-sur-Mer.

Distinctions

  • Medal of Freedom à titre posthume
  • Médaille de la résistance (bronze) à titre posthume

Hommages

Son nom est mentionné sur les monuments commémoratifs suivants :

La salle des fêtes et une rue de Remilly-sur-Lozon honorent sa mémoire.

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 Brigitte Hélaine, « André Le Duc, été 1944 : la fin tragique d'un résistant du Centre-Manche », La Manche Libre, site internet, 1er août 2009.
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 et 2,4 Document de visite du château de Montfort.
  3. 3,0 3,1 et 3,2 « André Le Duc obtient sa carte de résistant », Ouest-France, 19 octobre 2015.
  4. 4,0 4,1 4,2 et 4,3 Mémorial Gen Web, site internet (lire en ligne).

Articles connexes