André Le Duc

De Wikimanche

Portrait d'André Le Duc

Édouard Gustave André Le Duc, né au Mesnil-Eury le 14 septembre 1910 et mort à Remilly-sur-Lozon le 5 juillet 1944, est un résistant de la Manche, commerçant de profession.

Biographie

André Le Duc est le fils de Gustave Le Duc et d'Hélène Jacqueline (soeur de René Jacqueline). André se marie le 23 mars 1935 à Remilly-sur-Lozon avec Georgette Aubril.

Dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, pendant l'opération Titanic qui précède le Débarquement de Normandie, un commando britannique de parachutistes de la Special Air Service (SAS) est largué derrière les lignes allemandes ; un petit groupe se trouve isolé dans les marais non loin du château de Montfort [1]. Il les prend en charge et les aide à se cacher jusqu'à ce qu'ils rejoignent les troupes alliées [1] [2].

Pris par les Allemands sur dénonciation[1], il est abattu le 5 juillet suivant, sous les yeux de ses enfants [3], dans son garage à Remilly-sur-Lozon [2], et les parachutistes emmenés en captivité [1].

Soixante-et-onze ans après, le 9 juin 2015, après un long combat mené par sa fille Jeanne Lauté-Le Duc, la commission nationale des cartes et titres lui accorde la carte de combattant volontaire de la Résistance [2].

Son père, Gustave Le Duc (1879-1949), a été maire du Mesnil-Eury de 1912 à 1939 ; un de ses frères, Jacques Le Duc, a été maire du Mesnil-Eury de 1971 à 1983 ; un autre de ses frères, Paul Le Duc, a été maire d'Anneville-sur-Mer.

Hommages

Son nom est mentionné sur les monuments commémoratifs suivants :

La salle des fêtes et une rue du village de Remilly-sur-Lozon (commune déléguée dans la commune nouvelle de Remilly Les Marais depuis le 1er janvier 2017) honorent sa mémoire.

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 et 1,4 Document de visite du château de Montfort
  2. 2,0 2,1 et 2,2 « André Le Duc obtient sa carte de résistant », Ouest-France, 19 octobre 2015.
  3. 3,0 3,1 3,2 et 3,3 Fiche individuelle sur Mémorial Gen Web

Articles connexes