Alfred Bizet

De Wikimanche

Alfred Bizet dit « Albert », né à Asnières (Seine) le 10 juin 1912 et mort en 1945, est un résistant FFI-FTP de la Manche.

Biographie

Entré dans la clandestinité dès le début de l’occupation, il participe à la reconstitution du Parti communiste de la Seine-Inférieure. Chargé de différentes missions dans l’Eure puis dans la Manche, il prend contact avec André Defrance afin d’organiser le mouvement de résistance Front national en liaison avec les différents départements normands.

Des réunions ont lieu en particulier au moulin du manoir de Gonneville, lieu d’hébergement et de repli des partisans. En septembre 1941, la planque est « donnée », la Feldgendarmerie et la police française à la remorque, débarquent. Alfred Bizet échappe à l’arrestation, prévenu à temps par Juliette Defrance.

Au printemps 1942, en remplacement de Roger Bastion, arrêté, et d'André Defrance, muté dans l’Oise, il poursuit l’organisation des FTP dans la Manche, notamment avec les deux Lemaire père et fils. Il est hébergé par Pierre Vastel, dit « Paul », à Équeurdreville, Alexandre Avoyne à Trelly ou encore Jean Lamotte (oncle de Juliette Defrance) à Airel, qui lui fournit en outre de faux papiers d’identité. Avec Gustave Jurczyszyn et André Colas, il met au point le plan des incendies de matériel allemand à Cherbourg du 22 juin 1942.

Muté dans l’Oise, Alfred Bizet est arrêté le 10 juillet 1943 à Laigneville par la police française, puis déporté à Neuengamme (Allemagne). Il meurt en 1945, peu après sa libération, des suites des sévices subis lors de sa captivité.

Hommage

Une rue de Bihorel (Seine-Maritime) porte son nom.

Sources

  • Archives d'André Defrance
  • André Debon, Louis Pinson. La Résistance du Bocage , Alençon, Orne, Normandie Impression S.A., 1988.
  • Les Amis de l’Histoire, D'un clocher à l’autre Fusillés, Tués, Déportés, 1939-1945, Cauffry (Oise).