Agglo

De Wikimanche

Dictionnaire manchois
Agglo
Parpaing construction.jpg

Un chantier de construction en agglos.

Cette page est une entrée du dictionnaire manchois

Agglo (fr. rég.), n. m., bloc de béton manufacturé (BBM). Plus communément appelé parpaing, ou suivant la région queron, cairon, moellon, bloc-béton, plotet etc.

Répartition géographique

Formellement attesté autour de Cherbourg dans les années 1950 comme appellation exclusive des BBM.

Bien que l'invention du bloc de béton date de la fin du XIXe siècle, sa production de masse commence seulement au moment de la reconstruction. Le terme agglo dans le jargon du bâtiment ne s'est diffusé qu'à ce moment.[1].

Hypothèse : les différents noms du bloc de béton manufacturé ne se sont pas propagés géographiquement de proche en proche, mais au long de filières d'approvisionnement industrielles et commerciales. Ce qui provoque la répartition - complétement émiettée - un peu partout en France constatée aujourd'hui[2].

On peut trouver une répartition géographique des autres dénominations du parpaing[3], mais le terme agglo, par sa construction même, renvoie à plusieurs significations : aggloméré (bois), agglomération (urbaine) et autres. Les outils statistiques à disposition butent donc inutilement sur cette polysémie.

Attestations écrites

Attestation écrite du mot « agglo » dans La Manche libre du 28 octobre 1951.

Dans la presse

  • AGGLO : 1951 Le terrain acheté, nous avons entrepris la fabrication des agglos. En deux mois nous en avons fait 35 000. Ils nous reviennent à 32 fr. pièce. À l'achat ils nous aurait coûté de 72 à 75 frs[4].

Attestations orales

Étymologie

Abréviation du mot aggloméré ou plutôt agglomérat. Le matériau béton est très semblable à un agglomérat minéralogique.

Notes et références

  1. Voir la fréquence historique du mot avec Google Books Ngram Viewer
  2. Voir le petit questionnaire à destination d'architectes en page de discussion. L'échantillon est minuscule, mais déjà parlant.
  3. Bloc, moellon, cairon : comment appelle-t-on les "parpaings" chez vous ? lire en ligne
  4. « À Tourlaville près de Cherbourg vingt "Castors" ont entrepris de construire vingt maisons ». La Manche libre - 28 octobre 1951; Cité les Castors (Tourlaville).
  5. Témoignage personnel.
  6. « À Cherbourg, les souvenirs de la dernière maison Castor », Tendance Ouest, témoignages de Lucette Hérout et Myriam Lepetit (lire et écouter en ligne); Cherbourg.