Adolphe Claude Hédouin

De Wikimanche

Adolphe Claude Hédouin, né à Pontorson le 20 mars 1777 et mort dans la même commune le 27 mai 1830 [1], est un homme politique de la Manche, médecin de profession.

Contexte familial

Fils de Claude Hédouin, receveur des Aides de Pontorson, maire de la ville en 1790, puis de l’an III à 1807, et de Marguerite Julienne Allard, Adolphe Claude Hédouin épouse le 12 août 1804 Marie Reine Angélique James, née en 1776, fille de Louis James, sieur du Hamel (1724-1788) et Françoise Renée Gosselin (née vers 1740). Il aura d'elle un fils, Louis Adolphe Hédouin, né en 1809, qui épousera une descendante des Pimor, Stéphanie Augustine Harasse, propriétaire de Chausey. Leur fille léguera ses terres à une SCI.

Éléments biographiques

Adolphe Claude Hédouin étudie la médecine, et soutient avec succès sa thèse de doctorat, Dissertation sur l'angine inflammatoire, à Paris en 1802 [2].

Il devient le médecin de la maison centrale de détention du Mont-Saint-Michel et de l'hospice de Pontorson.

En 1817, il succède en tant que maire de Pontorson à Louis Léonard Burdelot, et le demeure jusqu'en 1830, date de sa mort prématurée à l’âge de 53 ans.

Source

Notes et références

  1. Acte de décès n° 42 - Commune de Pontorson.
  2. Universia.