Aérodrome provisoire A-8N (Picauville )

De Wikimanche

Chargement de la carte...
L'aérodrome A-8N après son démantèlement par le IXe Engineering Command.

L'aérodrome provisoire A-8N de Picauville est un aérodrome militaire de la Seconde Guerre mondiale, situé dans le nord-est de la commune de Picauville.

L'armée de l'air américaine construit cet aérodrome temporaire entre le 20 et 26 juin 1944. L'aérodrome est l'un des premiers à être construit par le IXe Engineering Command, 826th Engineer Aviation Battalion (IXe Commandement technique, 826e bataillon d'aviation de l'armée américaine).

Connu sous le nom Advanced Landing Ground "A-8", le terrain d'aviation se composait d'une seule piste préfabriquée Hessian Surfacing. En outre, des tentes ont été utilisées pour le logement et aussi pour les installations de soutien ; une route d'accès a été construite pour l'infrastructure routière existante ; un dépôt pour les fournitures, les munitions et les bidons d'essence, ainsi qu'une réserve d'eau potable et un réseau électrique minimal pour les communications et l'éclairage des stations.

L'aérodrome abritait le 405th Fighter Group équipé de chasseurs américains P-47D Thunderbolt. Les avions de combat effectuent des missions de soutien lors de l'invasion alliée en Normandie, patrouillent les routes devant la tête de pont, mitraillent les véhicules militaires allemands et larguent des bombes sur les emplacements de canons, d'artillerie antiaérienne et de concentrations de troupes allemandes lorsqu'elles sont repérées. En juillet, le Groupe a effectué 300 missions. Au cours desquelles 11 pilotes ont été listés comme MIA (Missing In Action) et 4 autres comme KIA (Killed In Action).

Lorsque les incursions nocturnes et les attaques allemandes sont devenues plus qu'une nuisance, les chasseurs Mosquito de la Royal Air Force (RAF), opérant de nuit, ont été amenés à Picauville. De ce fait l'aérodrome est devenu une installation majeure, comportant l'équipement d'atterrissage de nuit (d'où le 'N' supplémentaire dans la désignation). Deux escadrons du 2nd Tactical Air Force, le 604 et le 264, équipés respectivement de Mosquito XII et XIII, sont arrivés les 6 et 11 août à Picauville. Ces deux escadrons de la RAF ont servi à Picauville jusqu'au début septembre avant de retourner en Angleterre.

Après que les Américains et les Britanniques se soient déplacés vers l'est et dans le centre de la France avec l'avancée des armées alliées, l'aérodrome a été laissé sans garnison et utilisé pour l'évacuation des ravitailleurs et des blessés. Il a été fermé le 15 septembre 1944 et les terres ont été redonnées à leurs propriétaires, agriculteurs.

Notes et références