Aérodrome provisoire A-28 (Pontorson)

De Wikimanche

L'aérodrome provisoire A-28N Pontorson est un aérodrome militaire de la Seconde Guerre mondiale, situé à Boucey dans la commune de Pontorson.

Après la percée d'Avranches, le génie de l'armée de l'air américaine construit cet aérodrome temporaire en août 1944, c'est le cinquième depuis le débarquement. À une quinzaine de kilomètres, est également construit l'aérodrome provisoire A-29 de Saint-James.

Construction

Après les récoltes, rapidement menées par les agriculteurs aidés par un régiment américain, dès le 7 août, des bulldozers puis des scrappers nivellent le terrain, sous les ordres de l'officier Malcolm Finley [1]. Une couche bitumée d'Hessian Mat (du nom de son inventeur canadien) est posée : elle est composée de plaques en rouleau de 62 mètres sur 2 mètres, soudées entre elles par un solvant distribué par un camion GMC[1]. Des engins aplanissent la piste avant la pose de rouleaux de treillage en acier à mailles carrées.

La piste obtenue a une longueur de 1525 mètres pour une largeur de 40 mètres, elle est bordée de chaque côté d'une bande de roulement en herbe de 80 m de large [1].

Au nord, est aussi réalisée une piste de service pour le stationnement des engins à incendie, ambulances et véhicules du personnel médical, ainsi que les groupes électrogènes. Elle est éclairée par d'énormes projecteurs munis de leurs propres générateurs [1]. Des dépôts d'essence sont placés près de la voie ferrée [1].

Des batteries de DCA (Défense contre aviation) sont installées dans des trous d'un mètre de profondeur, entre la piste et la voie de chemin de fer [1].

Des zones d'attente pour les avions sont renforcées à chaque extrémité de la piste et deux pistes parking avec emplacement pour chaque avion sont créées au sud [1].

Un cantonnement de toile est installé près du hameau du Fléchet. Il comporte réfectoire, cuisine et groupe directeur des vols. Dans un dispensaire médical d'aviation, médecins et infirmières sont prêts à intervenir. Non loin, à l'Épine Chesnel, un dépôt de bombes de250 kg est régulièrement approvisionné [1].

Activité

Le dimanche 13 août, les habitants de Boucey sont invités à visiter l'aérodrome qui est mis en service le 15 août 1944 avec l'arrivée, en provenance de Cretteville (A-14), du 358th Fighter Group, de la 9e US Air Force, commandé par le colonel Cécil. L.Wells. Une centaine d'avions, des Republic P-47 Thunderbolt, et toute la maintenance aéronautique nécessaire se posent sur l'aérodrome [1].

Les missions commencent le 16 août, au rythme de trois par jours.

L'aérodrome A-28 est utilisé par l'armée américaine jusqu'au 11 septembre 1944 où le 358th Fighter Group s'envole pour Villacoublay (Yvelines) [1].

Du 11 au 26 septembre quelques gros porteurs C-47 Skytrain se posent à Boucey pour récupérer des soldats américains blessés et les amener vers des hôpitaux anglais [1].

Le 26 septembre 1944, les terres sont redonnées à leurs propriétaires, agriculteurs qui peuvent récupérer la terre arable mise de côté et tout le matériel qui s'y trouvait [1].

Hommage

  • Au tertre Burel, une stèle « souvenir de la base américaine de 1944 » est inaugurée le 13 juillet 1999 en présence du major Malcolm Finley qui revient le 8 juillet 2001.

Notes et références

  1. 1,00 1,01 1,02 1,03 1,04 1,05 1,06 1,07 1,08 1,09 1,10 et 1,11 Jean-Michel Martin et Gérard Bourel, « Terrain d'aviation A.28 Pontorson », Association Bretonne du Souvenir aérien (lire en ligne).

Lien interne

Lien externe