Étienne François Lelièvre

De Wikimanche

Étienne François Lelièvre, né à Beslon le 12 janvier 1810 et mort à Akaroa (Nouvelle-Zélande) en 1902, est une personnalité de la Manche.

Quatre mille descendants en Nouvelle-Zélande

Forgeron de métier, François-Étienne Lelièvre embarque à ce titre sur le baleinier Le Nil, parti pêcher dans les mers néo-zélandaises [1].

Revenu en France, il embarque en 1840, toujours comme forgeron, sur le Comte de Paris, navire prêté par le gouvernement français à une compagnie nanto-bordelaise pour transporter des colons français en Nouvelle-Zélande [1]. Il s’établit dans la région d’Akaroa et exploite une terre.

Très entreprenant, il s’enrichit en exploitant différentes affaires : alcools, bac de traversée, hôtel [1]. Naturalisé anglais en 1851, il poursuit son enrichissement, passant en quarante ans de quelques acres de terre à 2 200 acres à sa mort, produisant du lait et du fromage [1].

Il a aujourd’hui près de quatre mille descendants en Nouvelle-Zélande dont une fut miss de ce pays en 1974 ou un autre international de rugby dans l’équipe des All Blacks ! [1].

Bibliographie

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 et 1,4 Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 4, sous la direction de René Gautier.