Élections sénatoriales de 1992 dans la Manche

De Wikimanche

Élections sénatoriales de 1992 dans la Manche

Elles ont lieu le 27 septembre 1992.

Deux des trois sénateurs sortants sont candidats à leur propre succession, Jean-Pierre Tizon (UDF), et Jean-François Le Grand (RPR), contrairement à René Travert (UDF). Pierre Aguiton (UDF-PR), président du conseil général de la Manche, candidat naturel de la majorité départementale, préfère soutenir Jean d'Aigneaux (CNI), proche de Le Grand, lui même soutenu par René Garrec (UDF-PR), président du conseil régional. Cette décision fait émerger les candidatures dissidentes de Bernard Tréhet (div. d.), Michel Thoury (CDS), et Anne Heinis (div. d.)[1].

Le Front national est représenté, comme lors de la partielle de 1982 et de l'élection de 1983, Fernand Le Rachinel, le Parti socialiste par Daniel Dufour, Michel Levilly et Micheline Lecostey, maire de Donville-les-Bains. Le Parti communiste est emmené par l'ancien syndicaliste Émile Doucet et les couleurs de Génération Écologie sont défendues par Olivier Bidou et Marc Michelle[1].

A l'heure des résultats, la droite ne laisse aucune place à l'opposition : ses six candidats sont en tête du scrutins, Jean-François Le Grand est réélu au premier tour, Jean-Pierre Tizon au second, en même temps qu'Anne Heinis, qui devient la première femme parlementaire du département.

Résultats

Candidat Parti Premier tour Second tour
Voix % Voix %
Jean-François Le Grand RPR 911 54,98 réélu
Jean d'Aigneaux CNI 562 33,92 478 29,20
  Jean-Pierre Tizon UDF 558 33,68 543 33,17 réélu
Anne Heinis RPR 534 32,23 684 41,78 élue
  Bernard Tréhet UDF 332 20,04 391 23,89
  Michel Thoury UDF 271 16,35
  Michel Levilly PS 260 15,69 175 10,69
  Daniel Dufour PS 220 13,28 156 9,53
  Micheline Lecostey PS 210 12,67
  Fernand Le Rachinel Front national 205 12,37 108 6,60
  Olivier Bidou Écologie 71 4,28 33 2,02
  Simonne Caillot Les Verts 38 2,29
  Marc Michelle Écologie 28 1,69
  Émile Doucet PCF 25 1,51
  Yves Guénée PCF 23 1,39
  Bernard Pontais PCF 22 1,33

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 « La préparation des élections sénatoriales. Manche : des divisions sans risque pour la droite », Le Monde, 15 septembre 1992

Articles connexes