Élections législatives de 1871 dans la Manche

De Wikimanche

Élections législatives de 1871 dans la Manche

Elles ont lieu le 8 février 1871.

Analyse

Convoquées fin janvier 1871 par le gouvernement de la Défense nationale, ces élections législatives doivent permettre d’élire une assemblée de représentants chargés de prendre en main les destinées de la France (en particulier l’acceptation ou le rejet de la paix avec l’Empire allemand). La loi électorale du 29 janvier 1871 organise un scrutin de liste départemental majoritaire à deux tours, avec autorisation du panachage [1].

La Manche se voit attribuer 11 sièges de députés. La liste conservatrice du Prince de Joinville regroupe des grands notables orléanistes, légitimistes et bonapartistes. Elle s’ouvre habilement à l’ancien préfet républicain Émile Lenoël. Cette liste, qui entend mettre un terme définitif à la guerre et s’opposer à la « dictature » de Gambetta, remporte finalement le scrutin haut la main. Toutefois, la commission électorale refuse de valider l’élection du Prince de Joinville (théoriquement inéligible depuis 1848) et proclame l’élection du républicain Charles Malicorne à titre provisoire [1].

Résultats

Inscrits : 149 212. Votants : 90 925. Participation : 60,94 %. Abstention : 39,06 %. [1]

Candidat Parti Premier tour
Voix %
François, Prince de Joinville Orléaniste 77 974 85,76 %
Napoléon Daru Orléaniste 70 547 77,59 % élu
Louis Lempereur de Saint-Pierre Légitimiste 68 858 75,73 % élu
Hervé de Saint-Germain Orléaniste 68 450 75,28 % élu
Arthur Legrand Bonapartiste 67 862 74,64 % élu
Jules d'Auxais Légitimiste 67 794 74,56 % élu
Louis Rangeard de la Germonière Orléaniste 65 523 72,06 % élu
Charles Savary Orléaniste 61 591 67,74 % élu
Charles Gaslonde Orléaniste 61 527 67,67 % élu
Émile Lenoël Républicain 58 075 63,87 % élu
Paul Foubert Orléaniste 55 074 60,57 % élu
Charles Malicorne Républicain 19 785 21,76 % élu
Joseph de Gasté Républicain 13 703 15,07 %
Henri Houssin-Dumanoir Républicain 11 479 12,62 %
Pierre-Marie Delouche Républicain 11 118 12,23 %
Georges de Sainte-Marie d'Agneaux Légitimiste 10 541 11,59 %
Charles Dubreuil Républicain 9 877 10,86 %
Émile Leverdays Républicain 7 776 8,55 %
Léon Gambetta Républicain 6 111 6,72 %
Level Républicain 6 074 6,68 %
Paul de Canisy Bonapartiste 5 243 5,77 %
Lemagnen Républicain 5 196 5,71 %
Bellot Républicain 5 187 5,70 %
Hippolyte de Tocqueville Légitimiste 4 667 5,13 %
Paul Costey Conservateur-libéral 4 162 4,58 %
Alphonse Ferré des Ferris Légitimiste 3 283 3,61 %
Méquet Conservateur-libéral 2 432 2,67 %
Hippolyte Bréhier Bonapartiste 2 364 2,60 %
Auguste Pron Bonapartiste 2 291 2,52 %
Gustave de Failly Légitimiste 1 668 1,83 %
René de Tocqueville Bonapartiste 1 612 1,77 %

Le nombre des exprimés étant inconnu, les scores des candidats sont calculés par rapport au nombre des votants.

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 Michel Boivin, Jean Quellien, Bernard Garnier, Atlas historique et statistique de la Normandie occidentale à l'époque contemporaine. Volume 2 : Élections régionales, législatives, présidentielles, européennes et référendums 1871-1944, CRHQ, Caen, Éditions du Lys, 1995, 392 pages.

Articles connexes