Élément -beuf

De Wikimanche

La finale -beuf ou -bœuf, d'origine scandinave, apparaît dans de nombreux toponymes de Normandie, de la Manche à la Seine-Maritime, mais cet élément est absent du département de l'Orne. Dans la Manche, on en relève également la variante phonétique -bo(t), parfois notée à tort -bosc ou -bos(c)q.

Étymologie

Cet élément est issu de l'ancien norois de l'est bóð « habitation », qui est également à l'origine de l'anglais booth « cabane ». Il s'apparente à l'ancien suédois et danois bōð « cabane; étal » (d'où les suédois et danois modernes bod « étal; boutique »), et à l'ancien islandais búð « habitation » [1]. Il correspond, dans la branche westique des langues germaniques, au moyen néerlandais boede « cabane », au moyen haut-allemand buode « cabane; tente » et à l'allemand moderne Bude « cabane, hutte ». Ces mots reposent sur le germanique commun °bōþō < indo-européen °bʰōtā « habitation, résidence », formé sur la racine verbale °bʰeu(ə)- « être, exister, vivre ».

Phonétiquement, cet élément aboutit dans la Manche à [bo], , ou [bø], beu. Ces prononciation ont donné lieu à des réécritures fautives, par confusion avec les prononciations dialectales des mots bosc [bo] « bois » et bœuf [bø], d'où les graphies -bosc, -bos(c)q d'une part, -beuf, -bœuf de l'autre. Ces dernières ont à leur tour engendré des prononciations fautives, devenues la norme dans le cas des noms en -b(o)euf prononcés [bœf], comme le français bœuf. La prononciation [bɔsk], bos-que pour -bos(c)q est moins fréquente, mais gagne lentement du terrain aujourd'hui.

Toponymes de la Manche contenant l'élément -b(o)euf / -bo(t)

L'élément -beuf (ou variante) ne semble attesté dans les noms de lieux qu'en composition, en tant que second élément. Le premier est souvent un nom de personne, d'où un sens global de « l'habitation de … » pour ce type de toponyme. Cependant, il arrive que l'on ait affaire à un appellatif, quoique plusieurs de ces cas soient incertains ou sujets à discussion. Nous nous bornerons ici à en fournir une liste générale, réservant la discussion aux articles correspondants.

Abréviations : a., ancien(ne); c., commune; f., ferme; h., hameau; l.d., lieu-dit.

Toponymes en -bo(t), -bost, -bos(c)q

Toponymes en -beuf, -bœuf

Annexes

Notes et références

  1. Plusieurs auteurs, dont François de Beaurepaire, citent de manière générale « l'élément scandinave bóð / búð », arguant qu'il est souvent impossible de faire la différence. Cependant, les formes anciennes de la majorité des toponymes vont généralement dans le sens de bóð. Seule la finale -bu(t) semble parfois se rattacher à búð, mais le plus souvent à « ferme, domaine ».