Église Sainte-Marie (La Rochelle-Normande)

De Wikimanche

L'église Sainte-Marie

L'église Sainte-Marie est un édifice catholique de la Manche situé à La Rochelle-Normande.

Histoire

Sous l'ancien régime, cette paroisse est un prieuré-cure dépendant de l'abbaye de La Lucerne et le restera jusqu'en 1789. Elle dépendait, à cette même période, du doyenné de Genêts.

Les parties les plus anciennes sont de l'époque romane (11e et 12e siècles) notamment la base de la tour. La tour cruciforme, hormis sa base, date du 17e siècle.

Le chœur est presque entièrement reconstruit en 1708 et doté un nouveau maître-autel enrichit d'une Assomption, copie par un peintre local de celle réalisée par Pierre Paul Rubens (1577-1640) pour l'église Notre-Dame-de-la-Chapelle à Bruxelles[1]. Cette toile est restaurée en 1998[1].

La cloche en airain, fondue en 1910, bénite le jour de la fête du saint Auguste Chapdelaine le 28 février, et nommée Louise, Auguste, Marie-Madeleine, Victorine, Sophie avec comme parrain et marraine Louis Vallée et Louise Chapdelaine, étant fêlée, doit être remplacée en 2021 ; le coût l'opération est estimé à 22 000 euros [2]. L'association La Rochelle Normande Patrimoine lance un appel aux dons. La nouvelle cloche Marie-Auguste est baptisée par Mgr Laurent Le Boulc'h en juin 2021 ; faite de 700 kg de bronze, elle provient de l'atelier de la fonderie Havard de Villedieu-les-Poêles elle a pour parrains Gaëtan Lambert, maire, Alexia de Buffevant, propriétaire du château et Hervé Passard, prêtre de la paroisse[3].

Description

Sa tour-clocher à bâtière est typique de l'architecture normande.

« L'église est cruciforme, mais avec des transepts très reculés vers le pignon oriental. Un fragment de blocage au midi avec une porte bouchée, six contreforts, une fenestrelle sont les parties romanes. Les transepts sont à peu près du XVIe siècle. La tour lourde, courte, cunéiforme date du XVIIe, mais le bas est plus ancien. Le chœur et la neuf sont de 1706. Autour règne la ligne armoriale, et un écusson étoilé est sur une des portes d'un transept, probablement celui de la Luzerne, qui avait le patronage. On remarque trois tombes, une à écusson grattée, une de 1630 et une autre de 1588. La croix du cimetière est de 1608. En 1698, cette église, dédiée à Notre-Dame, rendait 500 liv. et avait trois prêtres. Le Pouillé de 1648 ne lui donne que 400 liv. de revenu. » [4].

Elle possède un riche mobilier dont des stalles provenant de l'abbaye de La Lucerne, une chaire datant de 1678 et des statues polychromes datant du dernier quart de siècle du 14e siècle dont deux belles statues du roi Saint-Louis. L'une d'elles est classée à titre d'objet aux monuments historiques en 1980[5]. L'église recèle également une vierge en bois polychrome du 16e, un tableau représentant une scène de l'Assomption et la statue du bienheureux Auguste Chapdelaine.

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Notice de Brigitte Galbrun, conservatrice des antiquités et objets d'art de la Manche
  2. « Cloche de l'église de la Rochelle Normande », Fondation du Patrimoine, 6 juin 2021.
  3. « La cloche Marie-Auguste a résonné dans l'église », Ouest-France, 24 juin 2021.
  4. Édouard Le Héricher, Avranchin monumental et historique, t. 2, impr. E. Tostain, Avranches, 1846, p. 131-132.
  5. « Notice n°PM50000915 », base Palissy (mobilier), plateforme ouverte du patrimoine (POP), ministère de la Culture.

Liens internes

Lien externe