Église Saint-Symphorien (Saint-Symphorien-des-Monts)

De Wikimanche

Église de Saint-Symphorien-des-Monts.

L'église Saint-Symphorien de Saint-Symphorien-des-Monts est un édifice catholique de la Manche, situé à Buais-les-Monts.

Elle relève, pour le culte, de la paroisse Saint-Hilaire centrée à Saint-Hilaire-du-Harcouët.

Histoire

Selon l'abbé Lecanu : « L'église Saint Symphorien fut donnée à l'abbaye de Savigny par Ruallon de Parigny et Guillaume son fils. La charte ne porte pas de date mais elle est antérieure à l'an 1200 » [1].

L'édifice actuel datant probablement du XVIe siècle est remanié au XVIIe.

La chapelle nord adossée à l'église est remarquable avec son grand appareil de granit, son pignon à amortissement avec pinacles sculptés, le fronton de la porte en anse de panier et encadré de têtes de dauphins, détails rappelant le style flamboyant de chapelles bretonnes, du début du XVIe siècle [2]. Il s'agit d'une chapelle seigneuriale, comme en atteste l'épitaphe surmontée des écussons peints des familles de Vauborel et de Fougères [2].

Mobilier

L'église de Saint-Symphorien-des-Monts est dotée d'un riche mobilier avec :

  • le maître-autel (XVIIIe s.) et son retable (XIXe s.) entouré des statues de saint Symphorien et saint Sébastien en plâtre [3]
  • les autels secondaires des chapelles latérales
  • la chaire à prêcher portant l'inscription « F[ait] P[ar] M. Vallée de Savigny, 1866 » [3]
  • la pierre tombale armoriée des de Vauborel : Josselin de Vauborel, son épouse Jeanne des Feugerets et leurs deux fils Jean (mort en 1645) et Louis [3]
  • le baptistère, tapissé d'un lambris encadrant deux tableaux (XVIIIe s.) : le baptême de Jésus et un ange écrivant les promesses du baptême [3]
  • le tableau de la Présentation de la Vierge au Temple, offert par les soldats de le Guerre de 1870 porte l'inscription: « Souvenir du 2 septembre 1870. Les mobiles de St Symphorien et leur capitaine reconnaissant. Le 21 novembre 1892 ». [3].

Parmi les verrières éclairant l'édifice, on remarque celles du martyre de saint Sébastien, de saint Senier entre saint Vital et sainte Adeline, et de saint Pierre apôtre et saint Jean l'évangéliste.

Bibliographie

Notes et références

  1. Auguste Lecanu, Histoire du diocèse de Coutances et Avranches depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours…, vol. 2, 1878, p. 373.
  2. 2,0 et 2,1 Jean Seguin, Corpus des inscriptions tumulaires (ante 1789) du Mortainais et campanaires de l'Avranchin et du Mortainais, 1931.
  3. 3,0 3,1 3,2 3,3 et 3,4 Conservation des antiquités et objets d'art de la Manche, site internet.

Liens internes

Liens externes