Église Saint-Paterne (Saint-Pair-sur-Mer)

De Wikimanche

L'église

L'église Saint-Paterne de Saint-Pair-sur-Mer est un édifice catholique de la Manche.

Histoire

Plan d'une partie de l'église avec le chœur du VIe siècle
Un monastère mérovingien

Au 6e siècle, Paterne et Scubilion, deux ermites évangélisateurs originaires du Poitou fondent un monastère à l'emplacement de l'actuelle église [1].

Une église romane

Vers 1022-1026, Richard II, duc de Normandie donne l'église de Saint-Pair à l'abbaye du Mont-Saint-Michel. Les moines reconstruisent l'édifice au début du 12e siècle. On dote l'église d'une tour coiffée d'une flèche octogonale en pierre, entre la nef et le chœur.[1].

En 1131, lors de cette construction, on découvre miraculeusement le sarcophage de saint Gaud.[1] Cette découverte est à l'origine d'un pèlerinage qui attire encore aujourd'hui les fidèles.

Des aménagements au 19e siècle

Au milieu du 19e siècle, on détruit une partie du mur nord du chœur pour accéder à la chapelle Saint-Gaud consacrée en 1853[1].

Pour agrandir l'église, la nef romane est rasée entre 1880 et 1881, on en construit une plus grande ainsi qu'un transept[1]. Le 5 juillet 1877, la première de la nouvelle église, bénite à Rome par le pape Pie IX, est posée par le cardinal Bonnechose, archevêque de Rouen, en présence de Mgr. Abel-Anastase Germain, évêque de Coutances et Avranches et des évêques de Bayeux, d'Évreux et de Gap, Paul Thébault étant curé[2].

Lors de tous ces travaux, en 1875, l'abbé Baudry découvre sous le chœur les fondations de l'oratoire du 6e siècle. Quatre sarcophages sont aussi découverts et attribués à saints Pair, Scubilion , Senier et Aroaste; ils rejoignent celui de saint Gaud [1].

La nouvelle église est consacrée en août 1888 par Mgr Abel-Anastase Germain, évêque de Coutances et d'Avranches[1].

L'église est inscrite à l'Inventaire des monuments historiques (IMH) par arrêté du 25 février 1928[3].

Des dons au 20e siècle

Le 25 septembre 1934, Mgr. Théophile Louvard bénit les orgues offerts à l'église de Saint-Pair par de généreux anonymes, il revient le 1er mai 1935, bénir les quatre cloches de l'église offertes par les paroissiens[2].

Description

Dessinée par Joseph Le Dieu

Le clocher compte deux niveaux romans, ornés d’abord de deux arcatures aveugles par face, puis d’une grande baie géminée inscrite dans un arc en plein cintre. La flèche, frappée par le foudre en 1729 et à la fin du 19e siècle, garde une réelle élégance. Très élancée, elle est encadrée à sa base de quatre clochetons. La tour repose sur quatre piles en granite de Chausey[1], visibles à l'intérieur de l'église.

Une ligne de dallages marque sur le sol du chœur l'emplacement du premier oratoire que construisirent Pair et Scubilion au début du 6e siècle. Le chœur et la tour actuels ont été édifiés au 12e siècle.

Le chœur de l'église contient les gisants jumeaux de saint Pair, évêque d’Avranches, et de saint Scubilion, abbé de Maudane, qui moururent le même jour, sont du 15e siècle.

L’église abrite aussi les gisants du 19e siècle de Saint Aroaste « auxiliaire » de saint Pair et de saint Senier. Le corps de saint Gaud, évêque d’Évreux, mort en 491 à Scissy, repose dans une belle châsse en sa chapelle du 19e siècle.

Reconstruits en 1881, le transept, la nef, la chapelle septentrionale et l'abside du chœur sont de cette époque.

Une mosaïque de Guilbert Martin datant des années 1920 est restaurée en 2015[4], ainsi que la fresque du chœur.

Bibliographie

  • Georges de Beaurepaire, « L'église de Saint-Pair », La Normandie monumentale et pittoresque, édifices publics, églises, châteaux, manoirs, etc....Manche, partie 2, éd. Lemasle & Cie, Le Havre, 1899, p.272-276 (lire en ligne)

Liens internes

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4, 1,5, 1,6 et 1,7 Panneau d'informations près de l'église rédigé par David Nicolas-Méry
  2. 2,0 et 2,1 Plaques commémoratives dans l'église.
  3. Notice n°PA00110594 , base Mérimée (architecture), médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, ministère de la Culture.
  4. « Restauration de la mosaïque de l'église. », Ouest-France, site internet, 5 mars 2015.

Sources

  • Quand les normands bâtissaient les églises de Bernard Beck
  • Histoire du diocèse de Coutances, Abbé Lecanu, 1876

Liens externes