Église Saint-Nicolas (Barfleur)

De Wikimanche

L'église Saint-Nicolas.

L'église Saint-Nicolas de Barfleur est un édifice de culte catholique de la Manche, situé à Barfleur.

Histoire

La nef de l'église Saint-Nicolas

Au 11e siècle, l'église de Barfleur se situe à l'emplacement actuel de la station de sauvetage. Le débarquement des troupes du roi Édouard III d'Angleterre met l'édifice à mal [1]. Il est restauré à plusieurs reprises, puis définitivement ruiné par les guerres de religion.

La chapelle Saint-Côme du couvent des Augustins fait un temps office d'église paroissiale. Mais l'accroissement de la population rend impérieuse la construction d'une nouvelle église, dédiée à Saint-Nicolas. La construction commence vers 1630, mais les charges sont lourdes et les travaux avancent difficilement. Le clocher n'est achevé qu'en 1695. Les travaux s'arrêtent, puis reprennent. Il faut attendre l'arrivée de l'abbé Anthouard, en 1827, qui y consacre sa fortune personnelle, pour que tout soit mené à son terme... en 1844, plus de deux siècles après le lancement des travaux [1].

Le déambulatoire et la sacristie sont construits en 1853.

Le 20 juillet 1946, Mgr Roncallli, nonce apostolique en France, futur pape Jean XXIII, y célèbre une messe à l'occasion du centenaire de la mort de Marie-Madeleine Postel.

Elle a été inscrite avec la croix ancienne du cimetière au titre des monuments historiques par arrêté du 21 octobre 1988[2].

Mobilier

Relique de sainte Marie-Madeleine Postel.

L'intérieur de l'église recèle un riche mobilier, avec notamment deux pietas (16e et 18e siècles), deux bas-reliefs du 17e et quatre statues du 18e.

La chaire, les fonts baptismaux et la perque (ou poutre de gloire) sont du 18e siècle.

Une Visitation, peinture sur toile de l'école flamande (16e siècle) mérite également l'attention.

Entouré de son cimetière marin, l'édifice renferme un baleinier à trois mâts offert à la naissance du peintre Paul Blanvillain.

Une relique de sainte Marie-Madeleine Postel (1756-1846) est exposée dans l'église.

Elle possède un ensemble de douze verrières décoratives à personnages, œuvres réalisées en 1892 par Charles Lorin, maître verrier de Chartres.

Un des vitraux commémore la libération de Barfleur le 21 juin 1944. Représentant Marie-Madeleine Postel posée sur un nuage au dessus de Barfleur, il est réalisé par A.Bessac en 1945.

L'orgue de tribune, construit par la manufacture Merklin et Cie fut présenté à l'Exposition Universelle de 1889 de Paris et acheté par une bienfaitrice qui l'offrit à l'église de Barfleur où il est installé depuis 1890. Il est inscrit monument historique au titre d'objet depuis 2003[3].

L' ex-voto représentant le Marie-Barfleur fut offert en remerciement d'un vœu exaucé.

Dans les arts

Elle a été représentée en 1959 par le peintre Franck Boggs (1855-1926) dans une huile sur toile (24,5 x 23,5 cm), abritée dans les collections du musée municipal Équeurdreville-Hainneville.

Bibliographie

  • Collectif, Barfleur, son église, leur histoire, 2020

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Barfleur, guide touristique, Office de tourisme de Barfleur, 2010, pp. 15-16.
  2. « Notice n°PA00110330 », base Mérimée (architecture), médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, ministère de la Culture.
  3. Base Palissy (mobilier), ministère de la Culture (lire en ligne)

Liens internes

Lien externe