Église Saint-Michel (Saint-Michel-de-Montjoie)

De Wikimanche

L'église de Saint-Michel-de-Montjoie.

L'église Saint-Michel de Saint-Michel-de-Montjoie est un édifice catholique de la Manche.

Sous le vocable de saint Michel, elle relève de la Paroisse Saint-Clément centrée à Saint-Pois.

Histoire

De l'ancienne église du 14e siècle, il reste des fragments lapidaires conservés dans le parc-musée du Granit.

La tour-clocher en bâtière est construite au 18e siècle en grand appareil à joints vifs.

L’église actuelle est construite au milieu du 19e siècle, comme en atteste la date de 1862 sur la fenêtre de l'abside.

Mobilier

L'église renferme une cinquantaine de plates-tombes provenant de l'ancienne église, les plus vieilles datent du début du 17e siècle et portent des inscriptions en creux.

Dans le chœur, les deux groupes sculptés (18e s.) représentant saint Roch et son chien pour l'une et saint Michel enchaînant le démon pour l'autre, et leurs retables formant fausses niches, encadrées par deux pilastres et deux ailerons sont inscrites, à titre d'objet, à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis 1972[1].

Les vitraux du 19e siècles, endommagés lors des combats de 1944, sont remplacés par des œuvres du maître verrier Paul Bony. Outre une Vierge à l'enfant, l'eucharistie et saint Michel, certains vitraux représentent la vie des carriers (taille d'un calvaire, outils de granitier), les travaux des champs et un intérieur ouvrier avec une table dressée et un ouvrage de tricot aux aiguilles.

Cimetière

L'église est entourée d'un cimetière où l'on remarque un bloc monolithe, rappelant un accident survenu le 16 août 1888. Ce bloc porte d'un côté l'inscription « Ici repose le corps de Stanislas Poirier âgé de cinquante-six ans mort par l’explosion d’une mine », et de l'autre « A. Poirier», fils de Stanislas, avec la même date.

Le cimetière renferme également un ensemble remarquable de tombes en granite de la première moitié du 19e siècle, celles de la famille Denis, notables locaux. L'une d'elle est en granit rouge provenant de Norvège.

Notes et références

  1. Conservation des antiquités et objets d'art de la Manche, site internet consulté le 26 octobre 2020.

Liens internes

Liens externes