Église Saint-Martin (Poilley)

De Wikimanche

L'église Saint-Martin

L'église Saint-Martin de Poilley est un édifice catholique de la Manche.

Selon Édouard Le Héricher : « Trois époques se révèlent sur ses murs, le XIIe dans le portail et un contrefort du chœur, le XVIe dans la fenêtre orientale, le XVIIIe dans le reste » [1].

Deux inscriptions gravées au chevet nous font savoir que la grande fenêtre du chevet est construite en 1537 par l'architecte Piquoys, selon les ordres d'Étienne de Bellay abbé de Montmorel.[2]

La base de la croix du cimetière ornée de coquilles et de fleurs de lis est de 1605[1].

Le curé ou prieur de Poilley était un religieux de l'abbaye de Montmorel[1].

Mobilier

  • Un retable en calcaire taillé en bas-relief et peint, du 15e siècle, décoré de scènes de la Passion se succédant et formant une frise continue. Il est classé monument historique au titre d'objet le 13 mars 1903[3]. Il provient de l'abbaye de Montmorel voisine[1].
  • Des statues sont elles aussi classées monument historique au titre d'objet :
    • Statuette en calcaire de la Vierge à l'Enfant du 14e siècle.
    • Groupe sculpté représentant l'éducation de la Vierge, du 15e siècle .
    • Vierge de la Pitié en calcaire polychrome de la première moitié du 16e siècle.
    • Statue de Saint-Jacques le Majeur en pierre calcaire comportant des traces de polychromie, du 15e siècle
    • Statue de Saint-Jean-Baptiste en calcaire du 15e siècle. Cette statue était posée sur les fonds baptismaux jusqu'en 1994.
  • Un ensemble de huit verrières datant de 1929 représentant : la stigmatisation de Saint François d'Assise, l'apparition de Notre-Dame de Lourdes à sainte Bernadette, la remise des clés à saint Pierre, une commémoration de la Première guerre mondiale, l'apparition du Sacré-Cœur à sainte Marguerite-Marie Alacocque, l'immaculée Conception, la Sainte Famille

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 Édouard Le Héricher, Avranchin monumental et historique, vol.1, éd. Tostain, 1845, p.402-403
  2. Eugène de Robillard de Beaurepaire, « L'église de Poilley », La Normandie monumentale et pittoresque, édifices publics, églises, châteaux, manoirs, etc ....Manche, partie 2, éd. Lemasle & Cie, Le Havre, 1899, p.207-209 (lire en ligne)
  3. Notice n°PM50000837, base Palissy (mobilier), médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, ministère de la Culture.

Liens internes

48°37′7″N 1°18′35″O / 48.61861, -1.30972