Église Saint-Martin (Neuville-en-Beaumont)

De Wikimanche

Clocher de l'église de Neuville-en-Beaumont.

L'église Saint-Martin de Neuville-en-Beaumont est un édifice catholique de la Manche.

Sous le vocable de saint Martin, elle relève, pour le culte, de la paroisse Sainte-Marie-Madeleine-Postel centrée à Saint-Sauveur-le-Vicomte.

Histoire

L’évêque de Coutances avait le patronage de l’église de Neuville ; disputé par Geoffroy d'Harcourt, chevalier, seigneur de Saint-Sauveur, il est confirmé à l’évêque en 1345 [1].

La tour est construite en 1638 par Jean Baston, comme en atteste la plaque commémorative dans la chapelle [1]. La nef date de 1770 d’après l’inscription sur le linteau de la porte sud [1].

Lors de la Révolution, il n’y a pas de dévastation [1].

La paroisse de Neuville, annexée à Catteville en 1803 est érigée en succursale en 1820 [2].

La cloche est refondue en 1822 [1].

De 1851 à 1853, l’église subit des travaux considérables : les paroissiens acceptent de se charger des réparations extérieures et M. Vastel, prêtre fortuné, meuble tout l’intérieur de l’édifice : autels, lutrin, chaire, perche de crucifix, voûte et sacristie [1].

En 1980, les scènes religieuses du téléfilm de Jean Prat, L’ensorcelée, adapté du roman de Jules Barbey d’Aurevilly sont tournées dans cette église [1].

La toiture du clocher, anciennement en pierre, est remplacée en 2002 [1].

Mobilier

Richement dotée par M. Vastel, curé vers 1853, l’église de Neuville-en-Beaumont abrite notamment :

  • le maître-autel (limite 17e-18e s.), surmonté d’un tableau représentant saint Joseph, peint en 1884 par Léopold Durangel, et entouré par les statues de saint Éloi et saint Martin
  • une poutre de gloire (bois, 18e s.), restaurée, classée monument historique à titre d'objet en 1981 [3]
  • un aigle-lutrin (18e s.), classé MH[4] sur un pied tripode décoré de coquilles dans des volutes de feuillage, l’aigle est posé sur le globe, écrasant le serpent de ses griffes .
  • une statue (calcaire, 15e s.) de saint Léonard de Noblat, ermite limousin du Ve, classée MH [5]
  • la chaire à prêcher décorée de volutes végétales (18e s.), classée MH [6]
  • les fonts baptismaux à cuve cloisonnée (18e s.) inscrits MH en 1976
  • un groupe sculpté représentant la Charité de saint Martin (15e s.) (IMH)
  • une Vierge à l'enfant debout (15e  s.) (IMH)
  • un tableau, peint en 1870 par Jules Joy, et représentant Les Pèlerins d’Emmaüs, copie d’une œuvre du Titien

Le monument aux morts de Neuville est une plaque commémorative accrochée dans cette église.

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 1,6 et 1,7 « Neuville-en-Beaumont », Conservation des antiquités et objets d'art de la Manche, (lire en ligne) .
  2. Auguste Lecanu, Histoire du diocèse de Coutances et Avranches depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours…, Vol. 2, 1878, p. 447.
  3. « Notice n°PM50000768 », base Palissy (mobilier), plateforme ouverte du patrimoine (POP), ministère de la Culture.
  4. « Notice n°PM50000769 », base Palissy (mobilier), plateforme ouverte du patrimoine (POP), ministère de la Culture.
  5. « Notice n°PM50000770 », base Palissy (mobilier), plateforme ouverte du patrimoine (POP), ministère de la Culture.
  6. « Notice n°PM50000767 », base Palissy (mobilier), plateforme ouverte du patrimoine (POP), ministère de la Culture.

Liens internes

Lien externe