Église Saint-Grégoire-le-Grand (Catz)

De Wikimanche

Église Saint-Grégoire.

L'église Saint-Grégoire de Catz est un édifice catholique de la Manche situé à Carentan-les-Marais.

Dédiée à Grégoire le Grand, pape de 590 à 604, elle relève pour le culte de la paroisse Saint-Léon centrée à Carentan.

Histoire

Lors de sa fondation, elle est donnée à l’abbaye de Montebourg par Étienne de Magneville et Gilles de Catz [1].

Une visite archidiaconale de 1738 signale : « On a abattu la tour qui était entre le chœur et la nef, l'on travaille actuellement à la rebâtir au pignon de la nef sur la porte d'entrée » [2].

Pendant la Révolution, on tient des décades dans l'église ; l'officier public monte dans les stalles pour lire les décrets. Les habits sacerdotaux, les vases sacrés, les croix, les chandeliers, les cloches, au nombre de trois sont portés au district [2]. L'église n’est pas dévastée.

Au Concordat (1801), la paroisse de Catz est supprimée et devient annexe de Saint-Pellerin [2].

En 1810, une cloche d'environ 300 kg est bénie et suspendue dans le beffroi [2].

En 1847, l'église de Catz est érigée en succursale par une ordonnance épiscopale [2].

La tour est édifiée en 1852 et la nef, jusqu’alors couverte en chaume, est couverte en ardoises en 1853[2].

Durant la Seconde Guerre mondiale, seul le vitrail du chœur est endommagé, il sera réparé en 1952[2].

Mobilier

L’église de Catz abrite de nombreux objets classés monument historique à titre d’objets :

  • les fonts baptismaux (17e s.)[3]
  • des statues du 17e siècle représentant le pape saint Grégoire [4], saint Ortaire [5] et saint Gilles [6]
  • le maître autel et son tabernacle (1754) [7]
  • la poutre de gloire et son Christ en croix (18e s.) [8]
  • un tableau représentant saint Ortaire (1763) [9]
  • un tableau représentant l’Annonciation (avant 1754) [10], provenant du retable du maître-autel, démonté vers 1880

Les verrières, datant des années 1880, représentent des scènes de la vie de la Vierge et du Christ, saint Grégoire pape, guérissant un aveugle, saint Louis recevant la communion des mains du bienheureux Thomas Hélye. le martyre de saint Sébastien, saint Gilles, le Sacré Coeur et saint Joseph [11].

Notes et références

  1. Auguste Lecanu, Histoire du diocèse de Coutances et Avranches depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours.., Volume 2, 1878, p.390
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 2,4 2,5 et 2,6 Catz. Fichier documentaire sur le site de la Conservation des antiquités et objets d'art de la Manche.
  3. « Notice n°PM50000171  », base Palissy (mobilier), plateforme ouverte du patrimoine (POP), ministère de la Culture.
  4. « Notice n°PM50000173  », base Palissy (mobilier), plateforme ouverte du patrimoine (POP), ministère de la Culture.
  5. « Notice n°PM50000172  », base Palissy (mobilier), plateforme ouverte du patrimoine (POP), ministère de la Culture.
  6. « Notice n°PM50000174  », base Palissy (mobilier), plateforme ouverte du patrimoine (POP), ministère de la Culture.
  7. « Notice n°PM50000176  », base Palissy (mobilier), plateforme ouverte du patrimoine (POP), ministère de la Culture.
  8. « Notice n°PM50000177 », base Palissy (mobilier), plateforme ouverte du patrimoine (POP), ministère de la Culture.
  9. « Notice n°PM50000178  », base Palissy (mobilier), plateforme ouverte du patrimoine (POP), ministère de la Culture.
  10. « Notice n°PM50000175  », base Palissy (mobilier), plateforme ouverte du patrimoine (POP), ministère de la Culture.
  11. Conservation des antiquités et objets d'art de la Manche, site internet, consulté le 29 mars 2022 .

Liens internes

Lien externe