Église Saint-Denis (Saint-Denis-le-Vêtu)

De Wikimanche

Église Saint-Denis de Saint-Denis-le-Vêtu (3).JPG

L'église Saint-Denis de Saint-Denis-le-Vêtu est un édifice catholique de la Manche.

Dédiée à saint Denis, elle relève, pour le culte, de la paroisse Saint-François-d'Assise centrée à Cerisy-la-Salle.

Histoire

La première mention de son existence est sa donation à l’abbaye de Blanchelande en 1199 par Guillaume de Rollos et sa femme Isabelle[1].

La nef est reconstruite en 1750.

Le clocher nécessitait des travaux pour lesquels la Sauvegarde de l’Art français a accordé une aide de 50 000 F en 1988.

Description

L’édifice actuel possède un chœur à chevet plat du XIIIe siècle, voûté d’ogives, éclairé par trois fenêtres.

Le chœur est séparé de la nef, par une travée barlongue (autrement dit rectangulaire et dont le grand côté est perpendiculaire à la nef), sur laquelle s’élève le clocher dont les parties hautes datent du XVIe siècle.

Manifestement par manque de place à l'est de l'église, la sacristie est adossée au flanc nord du chœur.

En 1855, l'église est décrite ainsi[2] :

« L'église offre un parallélogramme oblong. Le chœur et une partie de la tour sont du XIe siècle. La nef est une construction dépourvue d'intérêt. Le chœur est voûté en pierres. Ses arceaux croisés viennent tomber les uns sur des modillons les autres sur de simples colonnes dont l'abaque est de forme octogone. Il est éclairé au nord par une fenêtre à ogive longue et étroite au sud par deux fenêtres dont l'une se compose de deux ouvertures en lancettes encadrées dans une plus grande ogive ; un trèfle à feuilles arrondies garnit le centre de l'arcade.
Des fenêtres rondes [sic] sont ouvertes dans les murs de la nef. La voûte de cette partie de l église est en bois et en forme de carène de navire On remarque dans le mur méridional une crédence du XVIe siècle. Le mur oriental est droit et se termine en forme de fronton triangulaire. Il est percé d'une fenêtre à deux baies que divise un meneau et qui aujourd'hui est bouchée. Les contreforts qui tapissent les murs sont très saillants.
La tour placée entre chœur et nef est quadrilatère et voûtée en pierres. Sa partie inférieure appartient au XIIe siècle l'autre partie est d'une époque postérieure. Un toit à double égout la couronne. Ses arcades à l'intérieur sont ogivales leurs voussures sont garnies de tores bien profilés et de cannelures profondes et bien évidées.
Le font baptismal est formé d'une cuve octogone en pierre granitique reposant sur un pédicule il porte la date de 1595. »

On peut en déduire que d'importants travaux ont été entrepris depuis 1855 :

  • Voute, ou plus probablement fausse voute en plâtre sur la nef en remplacement de la fausse voute lambrissée.
  • Réouverture de la verrière du chevet.
  • Reprise hypothétique des fenêtres de la nef qui maintenant n'affectent en rien le caractère « rond » décrit dans le texte.

Mobilier

Le mobilier conservé dans l’église comprend :

  • les fonts baptismaux de 1575
  • les statues de saint Denis céphalophore, en pierre peinte du XVIe, saint Éleuthère et saint Rustique, en bois du XVIIe
  • un grand crucifix en bois polychrome du XVIIIe

L'église est éclairée par des verrières dont certaines sont signées Mazuet de Bayeux ; on y reconnait en particulier saint Michel, saint Ortaire et sainte Barbe.

Situation

Chargement de la carte...

Bibliographie

  • Renault, « Saint-Denis-le-Vêtu », dans Annuaire de la Manche, 1855, (lire en ligne).
  • Abbé Quinette, Une paroisse normande, notice historique sur Saint-Denis-le-Vêtu, 1889.
  • Abbé Legoupil, Saint-Denis-le-Vêtu du XVIIe siècle à nos jours.

Notes et références

  1. Fondation la sauvegarde de l'art français, site internet, (lire en ligne).
  2. Renault, « Saint-Denis-le-Vêtu », Annuaire de la Manche, 1855 (lire en ligne).

Liens internes

Lien externe