Église Saint-Côme-et-Saint-Damien (Roncey)

De Wikimanche

La nouvelle église de Roncey
L'ancienne église en 1944

L'église Saint-Côme-et-Saint-Damien de Roncey est un édifice catholique de la Manche.

Détruite lors des combats qui ont permis la libération de Roncey en juillet 1944, elle est reconstruite après la Seconde Guerre mondiale sous la direction des architectes Adolphe de Bragard, D. Rose et Deloy[1].

La première pierre est posée le 8 décembre 1957 [1].

La consécration de l'édifice est célébrée le 2 mai 1960 [1].

Les vitraux sont conçus par Maurice Roger et réalisés en 1959 par l'atelier Degusseau. Le Christ en majesté, d'inspiration byzantine est l'œuvre de Robert Guinard, le chemin de croix celle de R. Gourdon[1].

Tout en utilisant la pierre de Roncey des carrières de Saint-Denis-le-Vêtu, les architectes laissent la part belle aux matériaux modernes : béton bouchardé teinté dans la masse, granit beige en parement. Un grand remplage sud illumine la nef de façon dissymétrique[2].

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 Inventaire du patrimoine de la Reconstruction dans la Manche, Conseil général de la Manche, Conservation des antiquités et objets d’art, 2011.
  2. Alain Nafilyan, La reconstruction des édifices religieux en Basse-Normandie après la Seconde Guerre mondiale, In Situ, 2009

Lien interne

Lien externe