Église Saint-Aubin (Pont-Hébert)

De Wikimanche

L'église Saint-Aubin

L'église Saint-Aubin de Pont-Hébert est un édifice catholique de la Manche.

Mutilée lors des durs combats entamés le 6 juin 1944 et qui ont permis la libération de Pont-Hébert le 14 juillet suivant, elle est devenue inutilisable[1].

Elle est reconstruite après la Seconde Guerre mondiale sous la direction de l'architecte Étienne Martinet[2]. On pose la première pierre le 24 octobre 1954, l'édifice est consacré le 21 mai 1956[2].

Précédée d'un narthex, la nef est dotée d'un plafond à caissons, le chœur est terminé en hémicycle. La position haute des verrières en bandeau permet de fournir une lumière assez douce[3].

Les dalles de verre sont l'œuvre du peintre-verrier Jean Barillet[2]. Paul Bony réalise les statues de saint Pierre et saint Paul ainsi que les verrières de la nef en 1956[2]. On doit à Adeline Hébert-Stevens, son épouse, la statue de la Vierge, les dalles de verre du vestibule et de la chapelle du Saint-Sacrement[2].

Elle est labellisée Patrimoine du XXe siècle.

Notes et références

  1. L'histoire de Pont-Hébert de 1940 à 1944 sur le site internet de Saint-Lô-Agglo, consulté le 4 mars 2018 (lire en ligne)
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3 et 2,4 Inventaire du patrimoine de la Reconstruction dans la Manche, Conseil général de la Manche, Conservation des antiquités et objets d’art, 2011.
  3. Alain Nafilyan, « La reconstruction des édifices religieux en Basse-Normandie après la Seconde Guerre mondiale », In Situ [En ligne], 2009, consulté le 04 mars 2018.(lire en ligne)

Lien interne

Lien externe