Église Notre-Dame (Subligny)

De Wikimanche

Église Notre-Dame de Subligny.

L'église Notre-Dame de Subligny est un édifice catholique de la Manche.

Histoire

En 1847, dans son Avranchin monumental et historique, Édouard Le Héricher écrit : « L'église de Subligny n'a qu'un transept. Sa partie la plus monumentale est son portail roman à deux colonnes, dont les chapiteaux sont insculptés d'une espèce de fleur de lis. L'archivolte intérieure a été refaite en 1736. Au seuil, à l'intérieur, est une tombe sur laquelle on lit : "Cy git Symon Le Roy de l'an 1615 pries Dieu pour lui" . La maçonnerie de ce pignon est en blocage serré ; le tympan est plus moderne. À cette partie primitive, sans doute contemporaine des Subligny de la Conquête, il faut associer les fonts, cuve ronde, ciselée de cintres et de dents de loup, un autel en pierre qui sert de socle dans la chapelle latérale, la croix du cimetière, fût rond, enfoncé dans une pierre en forme de cercueil, et deux statues reléguées ans la sacristie. Vient ensuite la tour avec sa voûte dont les nervures, qui sortent du mur, rappellent le XIIIe ou le XIVe siècle, et dont les ouïes ont un caractère tout roman et semblent avoir été encastrées et exhaussées dans cette construction en grandes dalles bien jointes qui dut couronner ce clocher au XVIe siècle. » [1]. [...]

« Un caractère de cet édifice, (...) c'est le grand nombre de ses tombes, qui fait du chœur pour ainsi dire un caveau ou un cimetière. Beaucoup sont usées par le temps ou mutilées par les hommes. La plus curieuse est une dalle sculptée en entaille d'une effigie de prélat, avec la chevelure sacerdotale, la chasuble antique les mains jointes : c'est sans doute un Subligny, ou un des curés réguliers, du temps ou cette église appartenait à la Lucerne. » [1] [...]

« L'église de Notre-Dame de Subligny fut donnée à la Luzerne à la fin du 12e siècle. [...] Plus tard, elle revint au seigneur. En 1648, elle rendait 400 liv. ; en 1698, elle n'en rendait que 300 et avait deux prêtres : le gentilhomme était G. de Romilly. »[1].

Mobilier

L'église recèle du mobilier classé monument historique à titre d'objet :

  • l'ensemble constitué du maître-autel et son retable à quatre colonnes(18e siècle), le tout en bois sculpté, peint et doré, avec les statues de saint Pair et saint Nicolas[2]
  • deux statues en calcaire polychrome du 14e siècle brisées pendant la Révolution : un saint Damien [3] et un saint Côme[4]
  • un aigle-lutrin en bois sculpté doré (18e/19e s.) [5]

L'église possède également un reliquaire de saint Roch.

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 Édouard Le Héricher, « Subligny », Avranchin monumental et historique, vol.2, imprim. Tostain, 1847, p.133 (lire en ligne)
  2. Notice n°PM50001151, base Palissy (mobilier), médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, ministère de la Culture.
  3. Notice n°PM50001150, base Palissy (mobilier), médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, ministère de la Culture.
  4. Notice n°PM50001149, base Palissy (mobilier), médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, ministère de la Culture.
  5. Notice n°PM50001148, base Palissy (mobilier), médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, ministère de la Culture.

Liens internes

Liens externes