Yves Picaud

De Wikimanche

The printable version is no longer supported and may have rendering errors. Please update your browser bookmarks and please use the default browser print function instead.

Yves Marie Jean Hervé Picaud, né à Cherbourg le 13 janvier 1921 [1] et mort à Caen (Calvados) le 26 novembre 2007 [2], est un déporté de la Manche.

Yves Picaud part en déportation avec le convoi de 2 143 hommes qui quitte Compiègne-Royallieu (Oise) le 18 juin 1944 à destination du camp de concentration de Dachau. À bord des wagons se trouvent également les Manchois : Bertrand, Blaisot, Delafosse, Jourdan, Lair, Lemoine, Magot, Michel et Thomas

À son arrivée au camp, il se voit attribuer le numéro matricule 72855. À Dachau, Yves Picaud intègre à suivre deux kommandos : le premier Allach[3]; le second Kaufbeuren [4] puis il retourne au premier kommando.

Il est libre le 30 avril 1945 à la libération du camp d'Allach par les troupes américaines.

Notes et références

  1. « Fichier des personnes décédées », data.gouv.fr, Insee, année 2007.
  2. « Acte de décès n° 2425 - État-civil de Caen - Fichier des personnes décédées », data.gouv.fr, Insee, année 2007.
  3.  Situé près de Dachau, ce kommando fait travailler les détenus à différents projets et productions : d'abord pour une manufacture de porcelaine, ensuite pour la firme BMW et enfin pour différents chantiers de l'organisation Todt. 
  4.  Ce kommando situé dans le sud-ouest de la Bavière occupe les prisonniers à la fabrication des arbres d'hélices pour avions de guerre.

Source

  • Fondation pour la mémoire de la déportation.

Article connexe