René Saint-Clair

De Wikimanche

René Saint-Clair.

René Saint-Clair, né à Tribehou le 22 décembre 1923 et mort à Avranches le 1er mai 2018 [1], est un chansonnier, conteur et poète de la Manche, assureur de profession.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, réfractaire au STO (Service du travail obligatoire en Allemagne), il se réfugie en Bretagne. De son mariage, sous les bombes, il aura sept enfants [1]. De retour dans la Manche, il séjourne à Méautis, Lolif (de 1950 à 1960[2]) et Marcey-les-Grèves [1].

Il fonde le groupe folklorique normand La Rose au Bouais à Avranches en 1953 et le dirige pendant vingt ans[2]. Il participe à la création de la confrérie des Vikings du bocage normand[1]. Avec Émile Bizet, il lance le jumelage Barenton-Puderbach[2].

Il est correspondant de l'hebdomadaire La Manche Libre et animateur à Radio Manche de 1982 à 1989 [1].

En tant qu'écrivain, il consacre une partie importante de ses œuvres à ses souvenirs d'enfance et à des poésies religieuses en langue normande et en français [1]. Il laisse ses œuvres aux diocésaines de Coutances[3] et 270 cassettes audio, enregistrées lors d'émissions à Radio Manche entre 1982 et 1987, aux archives départementales de la Manche[2].

Ses obsèques ont lieu le 7 mai 2018 à la basilique Saint-Gervais d'Avranches. Il est inhumé au cimetière de Lolif [1].

Œuvres

  • Nos bounn' seirées (Nos bonnes soirées). Premier livret : Chansons françaises et Monologues en patois du Cotentin, 1948
  • Rayon d'âme, 1954
  • Regards sur la campagne, 1960
  • Fleurs de joie, 1968

Bibliographie

  • Pierre Hamel, Faôt s'ardréchi ! : René Saint-Clair, le dernier trouvère en langue normande ?, éd. Cheminements, 2004

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 et 1,6 Flora Gelot, « Le poète René Saint-Clair est décédé », Ouest-France, 4 mai 2018.
  2. 2,0 2,1 2,2 et 2,3 « René Saint-Clair, chansonnier, trouvère, écrivain, poète, conteur, journaliste, animateur, dessinateur... », nécrologie, Revue de l'Avranchin, fasc.456, tome 95, septembre 2018, p. 311-313
  3. « À propos de René Saint-Clair », Revue de l'Avranchin, fasc.457, tome 95, décembre 2018, p. 406.