Louis Eugène de Castillon de Saint-Victor

De Wikimanche

Louis Eugène de Castillon de Saint-Victor, né à Avranches le 24 décembre 1771 et mort dans la même commune le 12 juin 1845 [1], est un noble de la Manche.

Il est le fils de Louis Victorien de Castillon de Saint-Victor (1725-1801), originaire de la région de Montpellier (Hérault), colonel des dragons, brigadier des armées du roi, et de François Augustine Le Roy de Macé.

Le 3 août 1802 à Avranches, il se marie avec Suzanne Valat de Saint-Roman (1771-1825) [2], originaire de Carentan.

Sous l'Empire, Castillon est nommé président de la 4e section de l'assemblée cantonale d'Avranches [2].

Étant chevalier de Malte, il est membre du conseil de surveillance des prisons du Mont-Saint-Michel et d'Avranches[2].

En 1819, le préfet de la Manche le nomme commissaire-inspecteur des antiquités pour l'arrondissement d'Avranches [2].

En 1821, il publie un catalogue des livres déposés en 1791 à Avranches [2]. Il est d'autre part l'un des dix cofondateurs de la Société d'archéologie d'Avranches en 1835.

Il meurt à 73 ans à son domicile au n° 12 de la rue d'Auditoire [2].

Son portrait peint par François Lecerf en 1843 se trouve au Musée municipal d'Avranches [2].

Distinctions

Il est chevalier de l'ordre de Malte et de Saint-Jean de Jérusalem.

Notes et références

  1. AD50, NMD Avranches, 1843 – 1847 (5 Mi 17), page 340/676 Acte de décès n° 116 (lire en ligne).
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 2,4 2,5 et 2,6 David Nicolas-Méry, Avranches, capitale du pays du Mont-Saint-Michel, éd. Orep, 2011, p. 71.