La Barre-de-Semilly

De Wikimanche

Révision datée du 2 septembre 2010 à 12:12 par -sandoven- (discussion | contributions) (Bibliographie)

La Barre-de-Semilly est une commune du département de la Manche.

  • Prononciation. — API : [smi'ji]; transcription francisée : smi-yi, selon l'usage traditionnel.

<googlemap lat="49.1122" lon="-1.0308" zoom="9" type="terrain" > 49.1122, -1.0308 </googlemap>


Commune de La Barre-de-Semilly
Arrondissement Saint-Lô
Canton Saint-Lô-Est
Intercommunalité Communauté de communes de l'agglomération saint-loise
Gentilé Les Barrien(ne)s)
Population 932 hab.
Superficie 7,74 km²
Densité 120 hab./km2
Altitude 48 m (mini) - 166 m (maxi)
Code postal 50810
N° INSEE 50032
Maire Loïc Renimel
Defaut image.png

Saisir la légende de l'image


Toponymie

Attestations anciennes

  • Corbo de Similleyo 1056/1066 [vidimus 1319] [1].
  • Willelmus de Semillei 1080/1082 [2].
  • Willelm[us] de Simillei 1080/1082 [3], ~1082/1085 (?) [4].
  • Willermu[s] de Similliaco s.d. (11e s. ?) [5].
  • Similleium vetus ~1150 [5].
  • Semillie ~1175 [5].
  • Guillelmus de Semilli ~1210 [5].
  • Johanne[s] de Semilleio 1219 [6].
  • Johannes de Semilleio 1221 [7].
  • Robertus de Semillie 1251 [8].
  • Guillermus de Semelli 1252 [9].
  • Henric[us] de Semelliaco 1258 [10].
  • Sanctus Ebremondus de Similleio ~1260 [5].
  • Ricard[us] de Similliaco 1267 [11].
  • Semillie, Barra de Veteri Symilleio 1288 [5].
  • la Barre du Vieil Semillie ~1290 [5].
  • la Barre de Semilly 1316 [5].
  • ecclesia de Semilleyo ~1350 [12]
  • la Barre du Vuil Semillie 1397 [5].
  • Semilly 1494 [13]
  • la Barre du Vieil Semilly 1551 [5].
  • St. Evremont de Semilly 1612/1636 [14].
  • Saint-Ebremond de Semilly 1640 [15].
  • St Ebremont de Semilly 1677 [16].
  • La Barre 1689 [15].
  • St Ebremont de Semilly 1713 [17].
  • Saint-Ebremond de Semilly 1773 [15].
  • la Barre de Semilly 1753/1785 [18].
  • Saint-Ebremond de la Barre de Semilly 1777-1790 [15].
  • La Barre de Semilly 1791 [15].
  • Saint-Ebremond-de-la-Barre 1792 [15].
  • La Barre-de Semilly 1854 [19].
  • La Barre-de-Semilly 1962 [20].
  • La-Barre-de-Semilly 1972 [21].
  • La Barre de Semilly 1978, 1993 [22].

Étymologie

Le nom de Semilly représente l'appellation initiale d'un domaine qui fut démembré en deux paroisses, La Barre-de-Semilly et Saint-Pierre-de-Semilly.

Ce nom représente un toponyme gallo-romain °SIMILIACU, formé avec le suffixe gallo-roman -ACU ajouté à un nom de personne. Le premier élément est l'anthroponyme (nom de personne) gallo-romain Similius [23], d'où le sens global de « domaine rural de Similius » [24]. Ce type toponymique se rencontre également dans le Calvados (Semilly, hameau à Cussy), dans l'Aisne et la Haute-Marne.

Une première trace du démembrement est attestée dès le 12e siècle par la forme Similleium vetus, « Semilly le Vieux », qui restera en usage jusqu'à la fin du 18e siècle, et qui suppose une distinction d'avec un habitat de création plus récente. L'élément la Barre apparaît dans les textes à la fin du 13e siècle, et fait peut-être allusion à une réserve seigneuriale, un endroit clos, ou encore à une frontière ou limite de juridiction (de l'ancien français bare « barrière, clôture, porte »). Le mot barre a également désigné en toponymie des éperons rocheux, des remparts, et souvent les deux à la fois (site naturel fortifié).

Géographie

Ce petit bourg, situé à environ trois kilomètres de Saint-Lô, est traversé par le Semilly, petit ruisseau de première catégorie qui prend sa source à Saint-Pierre-de-Semilly et se jette non loin, dans la retenue artificielle de Fumichon. Relativement déserté jusqu'à ces dernières années, quelques lotissements ont vu le jour, en ne conservant malheureusement pas le caractère architectural typique du bocage normand. Il est situé au bord de la route départementale 972 et à deux pas du rond-point de la zone Delta de Saint-Lô.

Coordonnées

  • Longitude Ouest : 01° 01' 51
  • Latitude Nord  : 49° 06' 44

Les lieux-dits

  • Le Bourg
  • La Mazure
  • La Motte
  • La Bache
  • Le Blanc Pignon
  • La Longue Maison
  • Le Quenot
  • La Moulinière
  • La Cosnetière
  • La Meneulière
  • La Lande
  • L'Hôtel-Ferrier
  • Le Jardin
  • Les Jardins
  • Le Parc
  • La Hamel-Aubrée
  • L'Hôtel-Toupin
  • Les Monts Joie
  • Plantro
  • Les Chasses
  • L'Avenue
  • La Duranderie
  • Les Fontaines
  • Les Fondraies
  • La Rougerie
  • La Percherie
  • La Pouerie
  • Le Caillou
  • Bouligny
  • La Houeslière
  • Arondel
  • Le Ruffey
  • Le Ruffey
  • Le Roussel
  • Le Bordel

Histoire

Démographie

Évolution démographique
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006
360 403 513 621 656 792 932
Nombre retenu à partir de 1962 : Population sans doubles comptes

Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Mairie

Adresse : Mairie - 2, rue Hippolyte-Gancel 50810 La Barre-de-Semilly
Téléphone : 02 33 57 48 13
Fax : 02 33 57 48 44
Courriel : mairie.la.barre@orange.fr

  • Horaires d'ouverture :

Lundi : 13 h 30 à 15 h 50 et 17 h 15 à 19 h
Mardi : 13 h 15 à 15 h 50
Mercredi : 10 h 15 à 12 h 15 - 13 h 15 à 19 h
Jeudi : 13 h 15 à 15 h 50
Vendredi : 10 h 15 à 12h15 - 13 h 15 à 15 h 50

Liste des maires et des adjoints

Source : La Barre-de-Semilly et son histoire-Les lieux-dits, édité par l'Association « Vivre à La Barre », 1995

Période du Mandat Nom du maire Période de mandat Noms du ou des adjoints
1790 Jean-Henri Isabel-Courcelles
1791-1800 Michel Joseph Courtin
1800-1808 Jean-Henri Isabel-Courcelles 1804-1808 Pierre Raoult
1808-1816 Pierre Raoult 1808-1816 Michel Guéroult
1816-1829 Thomas Gabriel Lemière 1816-1819 Jean-Baptiste Desfaudais
1820-1829 Pierre Philippe Lemieux
1829-1837 Pierre Philippe Lemieux 1829-1837 Jacques Buot
1837-1848 Jacques Buot 1837-1848 Jacques Jeanne
1848-1871 Michel Buot 1837-186? Jacques Jeanne
1870-???. Michel Godey
1871-1875 Jean Groult 1871-1874 ????
1874-1875 Toussaint de Saint-Laurent
1875-1900 Joseph Alexandre Labbé 1875-1878 Toussaint de Saint-Laurent
1879-1897 Jean-Baptiste Desfaudais
1897-1900 ???
1901-1901 Lecarpentier ??-1901 Jacques Renouf
1901-1909 Jacques Renouf 1901-??? François Delaville
????-1909 Eugène Leguédois
1909-1918 Désiré Victor Laforge 1909-1918 Victor Litée
1918-1925 Victor Litée 1918-1925 Abel Savary
1925-1935 Abel Savary 192?-193? François Fontaine
1935-1938 Victor Élisabeth
1938-1947 Hippolyte Gancel
1947-1956 Aimé Letourneur
1953-1956 Georges Godey
1956-1971 Albert Savary 195?-???? Eugène Godey
19??-196? Léon, Rogerie
1971-1975 Rémi Cocheteux 1971-1975 Albert Godey
1975-1977 Albert Godey 1975-1977 Marcel Bouin
1977-1995 Marcel Bouin 1977-1983 Albert Godey; Jean Nicolle
1983-1989 Jean Nicolle; Roland Fontaine ; Jean Labbé
1989-1991 Hervé Briez; Louis Dubos; Jacques Lebroussois
1991-1995 Hervé Briez; Jacques Lebroussois; Roland Fontaine
1995-2008 Loïc Renimel 1995-2001 François Flais ; Georges Lechevallier ; François Leredde
2001-2008 François Leredde ; Guy Yzabel ; Roland Fontaine
2008-??? Loïc Renimel 2008-??? François Leredde ; Guy Izabel ; Michèle Dessoude

Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Lieux et monuments

L'église

Église classée "monument historique" depuis 1946. Elle date du 12ème siècle (du second tiers selon les spécialistes, c'est-à-dire entre 1130 et 1170), tout au moins pour sa partie la plus ancienne, le chœur, et probablement la plupart des murs.

L'architecture extérieure :
Après les dommages de la guerre, le chœur et le clocher ont retrouvé leur couverture en schiste du Nord-Cotentin, le "platin" de Cherbourg. Les fenêtres du chœur ont également retrouvé leur dimension d'origine.

Quand vous vous éloignez , regardez bien sous le clocher: les pierres qui le soutiennent sont beaucoup plus que cela ; elles représentent visages humains et animaux ! Ne manquez pas non plus la tour massive, écrasée, mais dont les fenêtres ont vu leur forme se modifier au cours des siècles : toutes les huit ont évolué différemment.
Un peu partout, remarquez la façon dont les pierres sont assemblées : cette disposition est appelée "en feuilles de fougère" ou "arête poisson" (opus spicatum). Même si cela ne date pas l'époque de construction, il est à noter que l'on retrouve la même technique au vieux château de Saint-Pierre (fin XIème).

L'architecture intérieure :
L'intérieur est un simple rectangle ou presque. On ne trouve ni bas-cotés, ni transept.
Le plafond est voûté :
à l'ouest, sur 4 travées, la nef est couverte en bois, comme un navire renversé (elle fut refaite après la guerre )
au centre, une travée carrée, avec deux voutes de pierres qui se rejoignent au blason (c'est cette partie du 15ème siècle qui supporte la tour du clocher)
à l'est, le choeur avec ses 8 nervures. Autant de courbes sur si peu d'espace a de quoi surprendre. Si ce dessin est courant dans les cathédrales, dans ce modeste sanctuaire 4 auraient suffi, d'autant plus que rien n'est circulaire dans ce choeur! le chevet lui même est plat.

source: "La Barre-de-Semilly et son histoire" édité par l'association "Vivre à La Barre"

Économie

Vie locale

Associations

  • Association La Barre Esp@ce
  • L'Union sportive Semilly-Saint-André
  • Le Club de l'amitié
  • La Société de chasse
  • La Barre-Tonic
  • Le Comité des fêtes
  • Les Anciens combattants
  • Vivre à La Barre
  • Association des parents d'élèves

Chemins de randonnées

Équipements municipaux

École

voir l'article détaille l'Histoire de l'école de La Barre-de-Semilly
  • Coordonnées :

Groupe scolaire 8, rue Hippolyte-Gancel 50810 La Barre de Semilly Tél. 02 33 57 58 62

Voir l'article détaille [[l'Histoire de l'école de La Barre-de-Semilly],] à partir du livret édité par l'Association "Vivre à La Barre" (1992) "La Barre de Semilly et son histoire - Les écoles" (1992)
  • l'école aujourd'hui :

115 élèves sont présents depuis la rentrée 2007 répartis en 5 classes : - PS-MS avec Mme Fanny Sylvem - GS-CP avec Mme Amélie Legrand - CE1-CE2 avec Mme Françoise Fossey qui est également directrice de l'école. - CE2-CM1 avec Mme Corinne Delamotte - CM2 avec Élise Mesnage

Centre de loisirs sans hébergement

Voir : Bulletin municipal n° 15 - année 17 - décembre 2007.

Salle des fêtes

Stade

Le stade porte le nom d'Albert Marie, décédé dans la commune. Celui-ci a été 30 ans président du club de football de l'US Semilly St André.

Jeux pour enfants

Personnalités liées à la commune

Sport

  • Football : US Semilly Saint-André, fondée en 1976, née de la fusion de l'Étoile Sportive de la Barre de Semilly et de l'Avenir de Semilly Saint-André, regroupant des joueurs des communes de Saint-André-de-l'Épine, Saint-Pierre de Semilly et La Barre-de-Semilly.

Bibliographie

  • Janjac Leroy, La Barre-de-Semilly et son histoire : l'église, Association Vivre à la Barre, 1991, multigraphié.
  • Janjac Leroy, La Barre-de-Semilly et son histoire : les écoles, Association vivre à la Barre, 1992, multigraphié.
  • Janjac Leroy, La Barre-de-Semilly et son histoire : les lieux-dits, Association vivre à la Barre, 1995, multigraphié.

Notes et références

  1. Marie Fauroux, Recueil des actes des ducs de Normandie (911-1066), Mémoire de la Société des Antiquaires de Normandie XXXVI, Caen, 1961, p. 407, § 214.
  2. Lucien Musset, Les actes de Guillaume le Conquérant et de la Reine Mathilde pour les abbayes caennaises, Mémoires de la société des Antiquaires de Normandie XXXVII, Caen, 1967, p. 74, § 7.
  3. Lucien Musset, op. cit., p. 87, § 8.
  4. Lucien Musset, op. cit., p. 131, § 22.
  5. 5,0, 5,1, 5,2, 5,3, 5,4, 5,5, 5,6, 5,7, 5,8 et 5,9 François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 75.
  6. Léopold Delisle, Recueil de jugements de l’Échiquier de Normandie au XIIIe siècle, Paris, 1864, p. 68, § 265.
  7. Léopold Delisle, op. cit., p. 72, § 283.
  8. Léopold Delisle, op. cit., p. 178, § 791.
  9. Léopold Delisle, op. cit., p. 180, § 793.
  10. Léopold Delisle, op. cit., p. 187, § 813.
  11. Léopold Delisle, op. cit., p. 194, § 831 n. 3.
  12. Pouillé du Diocèse de Bayeux (“Livre Pelut”), ~1350, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 123D; identifié à Saint-Pierre-de-Semilly.
  13. Comptes de la Débite du Diocèse de Bayeux pour 1494, in Auguste Longnon, op. cit., p. 139G; identifié à Saint-Pierre-de-Semilly.
  14. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BN, ms. fr. 4620]
  15. 15,0, 15,1, 15,2, 15,3, 15,4 et 15,5 Jean Adigard des Gautries & Fernand Lechanteur, “Les noms de communes de Normandie”, in Annales de Normandie XII (octobre 1962), § 199.
  16. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BN, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  17. Dénombrement des généralités de 1713 [BN, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  18. Carte de Cassini.
  19. V. Lavasseur, Atlas National Illustré des 86 départements et des possessions de la France, A. Combette éditeur, Paris, 1854.
  20. Atlas de Normandie, Caen, 1962.
  21. Anne Vallez, Pierre Gouhier, Jean-Marie Vallez, Atlas Historique de Normandie II (économie, institutions, comportements), Université de Caen, Caen, 1972.
  22. Annuaire officiel des abonnés au téléphone.
  23. Marie-Thérèse Morlet, Les noms de personnes sur le territoire de l’ancienne Gaule du VIe au XIIe siècle, Paris, CNRS, t. III (les noms de personnes contenus dans les noms de lieux), 1985, p. 184a.
  24. Ce nom gallo-romain est un dérivé à valeur patronymique du cognomen latin Similis, réemploi anthroponymique de l'adjectif latin similis « semblable, ressemblant », éventuellement donné à un jumeau (entre autres interprétations).

49°06′23″N 1°00′57″O / 49.10639, -1.01583