Jean Samson

De Wikimanche

Statue de Jean Samson.

Jean Henri Louis Michel Samson, né à Avranches le 25 août 1754 et décédé à Paris le 2 septembre 1792, est une personnalité religieuse de la Manche.

Il fait ses études au séminaire de Caen. Tonsuré en 1776, il est ordonné prêtre le 18 septembre 1779 [1]. Il est nommé vicaire de Saint-Gilles de Caen, poste qu'il occupe de 1781 à 1791 [1].

Réfractaire, il est remplacé par un intrus le 20 mai 1791 mais il reste quelques temps à Caen avec son curé, M. Gombault-Duval (ce prélat échappe à l'arrestation à Paris, mais est arrêté le 4 avril 1793 à Caen et guillotiné) [1].

Expulsés de la ville par arrêté du 3 août 1791, ils se retirent tous deux à Paris rue des Postes à la maison des Tourettes chez les Eudistes [1].

Le 30 août 1792, alors qu'il se rend à la section de l'Observatoire pour demander un laissez-passer, en application du décret du 26 août obligeant les prêtres insermentés à quitter la France, il est arrêté et incarcéré au couvent des Carmes [1]. Il y est massacré le 2 septembre [1].

Il est béatifié le 17 octobre 1926 par le pape Pie XI [1].

Bibliographie

  • J. Grente, Les martyrs de septembre 1792 à Paris, Téqui, Paris, 1926, p. 180 et 293.
  • J. Grente, Les martyrs de septembre de Bayeux et Lisieux, 1918, p. 43.

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 et 1,6 Association du souvenir des martyrs de septembre 1792 (lire en ligne).