François-Armand Fréret : Différence entre versions

De Wikimanche

(fontaine des Cavaliers)
(fratrie)
Ligne 5 : Ligne 5 :
 
Il est l’auteur du maître-autel à retable de la [[Basilique Sainte-Trinité de Cherbourg]] ([[1809]]) et de la fontaine des Cavaliers dans cette même ville.
 
Il est l’auteur du maître-autel à retable de la [[Basilique Sainte-Trinité de Cherbourg]] ([[1809]]) et de la fontaine des Cavaliers dans cette même ville.
  
Il est le frère du peintre [[Louis-Barthélémy Fréret]] ([[1755]]-[[1831]]). Il est le père de [[Louis-Victor Fréret]] et le grand-père de [[Armand-Auguste Fréret]] ([[1830]]-[[1919]]).
+
Il dirige un atelier de sculpture à l'[[arsenal de Cherbourg]] <ref>P. Hubert, « L'évolution artistique à Cherbourg au XIX{{e}} siècle », in ''Cherbourg et le Cotentin'', impr. Le Maout, 1905 </ref>.
  
Il dirige un atelier de sculpture à l'[[arsenal de Cherbourg]] <ref>P. Hubert, « L'évolution artistique à Cherbourg au XIX{{e}} siècle », in ''Cherbourg et le Cotentin'', impr. Le Maout, 1905 </ref>.
+
Il est le frère [[Louis-Barthélémy Fréret]] ([[1755]]-[[1831]]), [[Célina Fréret]], [[Pierre Fréret (fils)|Pierre Fréret]] et [[Hervé Fréret]].
 +
 
 +
Il est le père de [[Louis-Victor Fréret]] et le grand-père de [[Armand-Auguste Fréret]] ([[1830]]-[[1919]]).
  
 
==Notes==
 
==Notes==

Version du 19 juin 2010 à 11:32

François-Armand Fréret, né à Cherbourg le 27 août 1758, mort en 1816, est une personnalité artistique de la Manche, sculpeur de son état.

C'est son père, le sculpteur Pierre Fréret (1714-1782), qui l'initie à son art. François-Armand poursuit son apprentissage à Paris, à l'Académie royale de peinture et de sculpture, puis auprès de Jean-Charles Le Vavasseur [1].

Il est l’auteur du maître-autel à retable de la Basilique Sainte-Trinité de Cherbourg (1809) et de la fontaine des Cavaliers dans cette même ville.

Il dirige un atelier de sculpture à l'arsenal de Cherbourg [2].

Il est le frère Louis-Barthélémy Fréret (1755-1831), Célina Fréret, Pierre Fréret et Hervé Fréret.

Il est le père de Louis-Victor Fréret et le grand-père de Armand-Auguste Fréret (1830-1919).

Notes

  1. Hugues Plaideux, « François-Armand Fréret, sculpteur de Cherbourg », Mémoires de la Société nationale académique de Cherbourg, tome 31, 1995
  2. P. Hubert, « L'évolution artistique à Cherbourg au XIXe siècle », in Cherbourg et le Cotentin, impr. Le Maout, 1905