Christine Kerdellant

De Wikimanche

Révision datée du 30 juillet 2011 à 10:20 par Teddy (discussion | contributions) (+ cat.)

Christine Kerdellant, née à Valognes vers 1961, est une journaliste et écrivain de la Manche.

Biographie

Après une scolarité à Valognes jusqu'au baccalauréat, elle prépare une licence en économie à l'Université de Caen puis intègre HEC plutôt que Sciences-Po Paris dont elle a réussi également le concours d'entrée[1].

Embauchée par la Sernam comme responsable d'agences à Laval, Boulogne puis Dijon[1].

Tentée par le journalisme depuis sa jeunesse, elle décide de prendre cette voie professionnelle et entre à Jeune Afrique[1]. Elle écrit ensuit dans plusieurs titres de la presse économique jusqu'à prendre la tête de la direction de L'Entreprise et du Figaro Magazine. Elle est cofondatrice de Arts Magazine et de Newbiz (2000)[2].

En 2007, elle est nommée directrice de la rédaction de L'Expansion et directrice adjointe de la rédaction de L'Express[1].

Après la publication de plusieurs essais documentaires, elle écrit des romans[1].

Elle garde des attaches à Valognes et à Fermanville, plus particulièrement l'anse de la Mondrée[1].

Ouvrages

  • Les cheminots : génération TGV, 1991
  • Les nouveaux condottieres : dix capitalistes des années Mitterrand, 1992
  • Les chroniques de l'ingénieur Norton : confidences d'un américain à Paris, 1997
  • Le prix de l'incompétence : histoire des grandes erreurs de management, 2000
  • Relire le Prince de Machiavel, 2000
  • Dix minutes après l'amour, 2002
  • Les enfants-puce : comment Internet et les jeux vidéo fabriquent les adultes de demain, 2003
  • Le plus beau métier du monde, 2004
  • Les ressuscités (avec Éric Meyer), 2004
  • La porte dérobée (avec Éric Meyer), 2007
  • Les fils de Ramsès (avec Éric Meyer), 2010

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4 et 1,5 Hubert Lemonnier, « Christine Kerdellant, de L'Express à la Mondrée », La Presse de la Manche, 21 décembre 2010
  2. Présentation sur son blog, Lexpress.fr