Bahais

De Wikimanche

Site de Bahais sur la carte du diocèse de Coutances
de Mariette de La Pagerie, 1689.

Bahais est une ancienne commune du département de la Manche, aujourd'hui Pont-Hébert.

Toponymie

Attestations anciennes

Étymologie

Peu de spécialistes ont étudié le nom de cette ancienne paroisse (la plupart des ouvrages de référence se limitent aux communes actuelles), et les rares auteurs qui l'ont fait se sont bornés à en trouver l'origine obscure. François de Beaurepaire [1] établit un rapprochement avec le hameau de Bahais à Gourfaleur, sans en tirer de conclusions. Étant donné sa proximité avec l'ancienne paroisse, le nom du hameau est sans doute secondaire, et d'ailleurs on ne dispose pas pour lui de formes anciennes .

Hypothèse

Le h interne du mot, notant un hiatus, est l'indice d'une consonne amuïe entre voyelles : [d], [t], [g] ou [k] sont les plus probables. Si l'on fait l'hypothèse d'un nom relativement ancien (on ne voit pas vraiment d'étymon latin correspondant), on pourrait penser au mot gaulois °bāgos « hêtre » [34], [35].

La variation de la graphie de la syllabe finale, où prévalent néanmoins les formes en -s, fait hésiter entre plusieurs suffixes gaulois possibles : suffixe adjectival -ācon, suffixe collectif -ēton. Le type toponymique gaulois °bāg-ācon, « (l'endroit) où il y a des hêtres » est attesté dans le nord de la France par le nom de la ville de Bavay (Bagacum à l'époque gallo-romaine), ainsi que par le nom de la forêt suisse de Beiach, donc « la hêtraie ». Peut-être a-t-on affaire ici à une forme plurielle de ce mot, d'où l'étymon gallo-roman hypothétique °BAGACA (neutre pluriel ), éventuellement refait en °BAGACAS (féminin pluriel). Ceci dit, une formation directement féminine est aussi envisageable [36]. La proximité des sons [g] et [k] dans le mot expliquerait par ailleurs un effet de dissimilation responsable du hiatus, là où l'on attendrait plutôt un yod (le son [j-] à l'initiale de yaourt), et donc une forme théorique °Bayais. On notera que dans le nom de Bavay, il y a également eu dissimilation, et apparition d'un [v] là où l'on attend le yod.

Le nom de Bahan, hameau à Saint-Symphorien-des-Monts, pourrait aussi reposer sur le gaulois °bāgos, avec un autre élément final.

Histoire

Elle fusionne en 1836 avec Esglandes et Le Mesnil-Durand pour former la nouvelle commune de Pont-Hébert. Il est à noter cependant que l'actuel hameau du nom de Bahais est aujourd'hui situé sur le territoire de Cavigny, et non sur celui de Pont-Hébert.

Démographie

Sous l'Ancien régime

Sous l'Ancien régime, le dénombrement des populations se fait généralement par feux, c'est-à-dire par foyers. Le nombre de personnes habitant sous un même toit variant beaucoup suivant celui d'ascendants et d'enfants [37], ces données sont donc relatives, mais donnent néanmoins une idée de l'évolution démographique.

Depuis la Révolution

Évolution démographique
1793 1800 1806 1821 1831
177 134 190 175 142
Source : Cassini[38].

Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Maires

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité Observations
1793-1796 Jean-François Le Souain
1797-1798 Pierre Vieillard
1798-1798 Jean Baptiste Lemennicier
1798-1799 François Clément
1799-1800 Jean-François Tanqueray
1800-1823 Jean Samson Thomasse décédé en exercice le 1er juin 1823
1823-1825 Julien Lechevallier
1826-1836 Jean Baptiste Lemennicier
Source  : liste établie par Jean Pouëssel et Thierry Catherine pour 601 communes et lieux de vie de la Manche. [39]
.



Religion

Les ruines de l'église

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Patronage

Notes et références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 74.
  2. Léopold Delisle, Chronique de Robert de Torigni, abbé du Mont-Saint-Michel, A. Le Brument, Rouen, vol. II, 1873, p. 324, § XLVI.
  3. Pouillé du Diocèse de Coutances, 1332, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 358F.
  4. Léopold Delisle, Les actes normands de la Chambre des Comptes sous Philippe de Valois (1328-1350), Rouen, Le Brument, 1871, p. 49, § 29.
  5. Compte du Diocèse de Coutances, pour l’année 1351 ou 1352, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 368E.
  6. Normandia Ducatus (carte du duché de Normandie), Atlas Van der Hagen, 1635.
  7. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BnF, ms. fr. 4620].
  8. « Benefices du dioceze de Coutances », p. 7, in Pouillié general contenant les benefices de l’Archevesché de Rouen […], chez Gervais Alliot, Paris, 1648.
  9. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BnF, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  10. G. Mariette de La Pagerie, cartographe, Unelli, seu Veneli. Diocese de Coutances, divisé en ses quatre archidiaconés, et vint-deux doiennés ruraux avec les Isles de Iersay, Grenesey, Cers, Herms, Aurigny etc., chez N. Langlois, Paris, 1689 [BnF, collection d'Anville, cote 00261 I-IV].
  11. Jean-Baptiste Nolin, Le duche et gouvernement de Normandie Divisé en Haute et Basse Normandie, en Divers Pays, et par Evechez, Paris, 1694 [BnF, IFN-7710251].
  12. P. Mortier / H. Jaillot, Le Duché et Gouvernement de Normandie divisée en Haute et Basse Normandie, Amsterdam, 1695.
  13. 13,0 et 13,1 Dénombrement des généralités de 1713 [BnF, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  14. Guillaume de l'Isle, Carte de Normandie, Paris, 1716.
  15. Bernard Jaillot, Le Gouvernement général de Normandie divisée en ses trois généralitez, Paris, 1719.
  16. G. Mariette de la Pagerie, Carte topographique de la Normandie; feuille 1 : Bayeux et Caen, 1720 [BNF, fonds Cartes et Plans, cote Ge DD 2987 (1009, I) B].
  17. 17,0 et 17,1 Nouveau dénombrement du royaume par generalités, elections, paroisses et feux […], t. II, Impr. Pierre Prault, Paris, 1735, p. 51a.
  18. Bernard Jaillot, Carte topographique du diocèse de Bayeux, Paris, 1736 [BnF, collection d’Anville, cote 00260 B].
  19. L. Brion de la Tour, Recueil des Côtes Maritimes de France, Desnos, Paris, 1757, carte n° 9.
  20. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Normandie, Paris, 1758.
  21. Carte de Cassini.
  22. Site Cassini.
  23. Bulletin des lois de la République française, Imprimerie Nationale, Paris.
  24. Dictionnaire universel, géographique, statistique, historique et politique de la France, impr. Baudouin, libr. Laporte, vol. I (A-CNO), an XIII (1804), p. 181c.
  25. Louis Du Bois, Itinéraire descriptif, historique et monumental des cinq départements de la Normandie, Mancel, Caen, 1828, p. 384.
  26. Annuaire de la Manche (1829), Statistique de l'arrondissement de Saint-Lô, p. 158.
  27. J. G. Masselin, Dictionnaire universel de géographie physique, commerciale, historique et politique du Monde Ancien, du Moyen Age et des Temps Modernes comparées / Dictionnaire universel de géographie, t. I, Auguste Delalain, Paris, 1830, p. 103b.
  28. Dictionnaire géographique universel ou description de tous les lieux du globe sous le rapport de la géographie physique et politique, de l’histoire, de la statistique, du commerce, de l’industrie, etc., etc., Sociétés de Paris, Londres et Bruxelles pour les publications littéraires, Bruxelles, 1837, t. I, p. 266b.
  29. cartes d’État-Major (relevés de 1820 à 1866, mises à jour jusqu’à 1889; Basse-Normandie cartographiée entre 1835 et 1845).
  30. Abbé Auguste Lecanu, Histoire du diocèse de Coutances et d'Avranches depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours; suivie des actes des saints et d'un tableau historique des paroisses du diocèse, impr. de Salettes, Coutances, t. II, 1878, p. 402.
  31. Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903.
  32. Anne Vallez, Pierre Gouhier, Jean-Marie Vallez, Atlas Historique de Normandie II (économie, institutions, comportements), Université de Caen, Caen, 1972.
  33. Carte IGN au 1 : 25 000.
  34. Pierre-Henry Billy, Thesaurus Linguae Gallicae, Hildesheil / Zürich / New-York, Olms-Wiedmann, 1993, p. 22b; Xavier Delamarre, Dictionnaire de la langue gauloise, Errance, Paris, 2001, p. 55.
  35. Celtique commun °bāgos, issu de l'indo-européen °bʰāgós « hêtre », à l'origine entre autres du latin fagus, qui survit en toponymie sous les formes le Fou, le Fau, et du germanique commun °bōkō, d'où l'anglais book « livre », d'abord « planchette ou bâton de hêtre gravés de runes », et beech « hêtre » (de °bōk-jōn-).
  36. Dans ce cas, emploi adjectival féminin, accordé avec un appellatif féminin élidé.
  37. Une moyenne de 5 à 6 personnes semble cependant le chiffre le plus vraisemblable.
  38. Population avant le recensement de 1962.
  39. « 601 communes et lieux de vie de la Manche », René Gautier et 54 correspondants, éd. Eurocibles, 2014, p. 466