André Dupeyrat

De Wikimanche

André Dupeyrat, né à Cherbourg le 8 mars 1902 [1] et mort à Marseille (Bouches-du-Rhône) le 29 décembre 1982, est une personnalité catholique et un écrivain de la Manche.

L’historien de la Papouasie

André Dupeyrat est élève à l'Institut Saint-Paul à Cherbourg, sous l'autorité de Georges Grente [2]. Ordonné prêtre le 12 août 1928, il se fait missionnaire du Sacré-Cœur d’Issoudun (Indre) [3].

En 1929, un an après son ordination, il s’embarque pour la Papouasie (Nouvelle-Guinée), où il va exercer son apostolat jusqu’au milieu du siècle [3].

Il est manifestement séduit par les peuplades océaniennes qu’il s’efforce de faire connaître à travers le monde en donnant des conférences en Australie, aux États-Unis et au Canada. Il retire de nombreux livres de cette expérience. « Les livres de Dupeyrat, écrit Jacques Marx, s'inscrivent dans le sillage du renouveau catholique de la littérature contemporaine (...) ils ont manifestement bénéficié du soutien d'une intelligentsia convaincue que le prestige intellectuel n'était pas seulement l'apanage de la France laïcisée. » [2]. Son biographe Serge Barrault voit en lui « le fils de Chateaubriand » [4]. Il revient en France en 1950. Cette année-là, il donne une série de conférences dans la Manche.

Le père André Dupeyrat est membre de la Société des explorateurs français et de la Société des océanistes.

Œuvres

  • Papousie - Histoire de la mission 1885-1935, Archiconfrérie de Notre-Dame du Sacré-Cœur, 1935
  • Le Premier apôtre des Papous, Archiconfrérie de Notre-Dame du Sacré-Cœur, 1937
  • Papuan Conquest (en anglais), Pellegrini, Sydney (Australie), 1948
  • Le Sanglier de Kouni, Archiconfrérie de Notre-Dame du Sacré-Cœur, 1951, réédité en 1954 aux éd. La Colombe, prix Marcellin-Guérin
  • Vingt-et-un-ans chez les Papous, éd. Arthème Fayard, 1952, réédité en 1953 par les éd. La Colombe, préface de Paul Claudel, prix Juteau-Duvigneaux
  • Jours de fête chez les Papous, 1954
  • Une histoire de la Papouasie
  • La Bête et le Papou, éd. Albin Michel, 1962
  • Briseurs de lances chez les Papous, 1964

...

Distinction

Il est nommé chevalier de la Légion d'honneur. Il reçoit sa croix le 24 mai 1961, en présence de Maurice Herzorg, Haut commissaire à la jeunesse et aux sports.

Notes et références

  1. AD50, NMD Cherbourg, 1893 - 1902 (), page 35/369 Tables décennales [ http://www.archives-manche.fr/ark:/57115/a011362661083ZW7OBj/e335ff0485(lire en ligne)].
  2. 2,0 et 2,1 Jacques Marx, « André Dupeyrat, ou l'épopée de la Mission française de Papouasie », Approches du roman et du théâtre missionnaires [1].
  3. 3,0 et 3,1 Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 2, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, ISBN 2914541147.
  4. Serge Barrault, Écrivains chrétiens d'aujourd'hui : André Dupeyrat, Messager catholique romand, 1963.

Lien externe