Airel

De Wikimanche

Révision datée du 5 mars 2011 à 15:41 par Dominique fournier (discussion | contributions) (Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution : mef)

Airel est une commune du département de la Manche.

<googlemap lat="49.2236" lon="-1.0808" zoom="9" type="terrain" > 49.2236, -1.0808 </googlemap>


Commune de Airel
Arrondissement Saint-Lô
Canton Saint-Clair-sur-l'Elle
Intercommunalité Communauté de communes de la région de Daye
Gentilé Les Airelois(es)
Population (2007) 515 hab.
Superficie 10 17 km²
Densité Erreur d’expression : opérateur < inattendu, hab./km2
Altitude 1 m (mini) - 4 m (maxi)
Code postal 50680
N° INSEE 50004
Maire Jacqueline Leblond
Defaut image.png

Saisir la légende de l'image


Toponymie

Attestations anciennes

  • Arel 1066/1082 [1].
  • Donecannus de Airello 1079/1087 [2].
  • de Areillo 12e s. [3].
  • Galfridus de Airel 1198 [4].
  • Arel 1164/1205, 1247, 1326 [3].
  • ecclesia de Arello ~1350 [5].
  • Ayrel 1494 [6].
  • Herel 1635 [7].
  • Aairel 1612/1636 [8].
  • Ayrel 1640 [9].
  • Airel 1677 [10].
  • Ayrel 1713 [11].
  • Airel 1716 [12], 1719 [13].
  • Aire 1758 [14].
  • Airel 1753/1785 [15], 1829 [16], 1854 [17], 1903 [18], 1954 [19], 1962 [20], 1972 [21], 1978, 1993 [22].

Étymologie

Les formes anciennes permettent d'envisager un toponyme médiéval précoce, issu de l'ancien français arel « emplacement non cultivé, espace libre », désignant une place vide dans ou près d'une agglomération, souvent avec une connotation fonctionnelle : aire de battage, place de marché, espace constructible, etc. Ce terme est issu du gallo-roman °AREALE, procédant lui-même du latin arealis, dérivé adjectival d'area « surface, sol uni, emplacement vide (pour bâtir) » [23]. Sa terminaison -el en ancien français l'a fait ressentir comme un diminutif du mot aire < area.

François de Beaurepaire [3], considérant l'emplacement de la commune au confluent de la Vire et de l'Elle, typique selon lui d'une grande antiquité, préfère y voir un thème pré-latin arel-, que l'on pense retrouver dans le nom d'Arles (Arelate) ainsi que dans l'ancienne appellation de la forêt de Brotonne (Arelaunum). Cette hypothèse est également envisageable, mais rien, dans l'état de nos connaissances, ne permet de la confirmer ni de l'infirmer.

Géographie

Elle s'inscrit dans le Parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin.

Histoire

Fiefs

En 1640, on recense trois fiefs dans la paroisse d'Airel [9] :

  • Le fief de la Motte d'Ayrel, possédé par Pierre de Marguerye, escuyer.
  • La baronnye d'Ayrel, possédée par le sieur evesque de Bayeux.
  • Le fief de Montreuil, possédé par Mre Jean Acher, sieur du Mesnil-Vitey.

Limites territoriales

Les ponts d'Airel marquaient la frontière entre le Cotentin et le Bessin.

  • Vieux pont de La Hoderie situé à la limite de la Manche et du Calvados. Il enjambe l'Elle. Entre ses arches, on peut observer les armoiries de l'évêque de Bayeux, du baron d'Airel, Crépion, Lison (Calvados) et de Neuilly-la-Forêt.
  • Pont Saint-Louis sur la vieille Vire, commandait l'accès du Bessin.

Démographie

Évolution démographique depuis 1793 (Sources : Cassini [24] et INSEE [25])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
531 546 549 681 629 601 609 680 676 668
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
719 722 726 704 761 823 800 756 756 747
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
706 791 822 792 755 823 753 623 557 534
1982 1990 1999 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
548 526 486 511 515
2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022
De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.


Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Les maires

Liste des maires
Période Identité Qualité
1793 - 1815 Thomas Bauquet
1816 - 1847 Anne Juste Hue de la Rocque
1848 - 1870 Charles Michel Ygouf
1870 - 1872 Jean-François Le Canu
1874 - (1897) Jean Louis Groualle
....... - ....... ...............
....... - ....... Pierre Branthonne
....... - 2001 Jeannine Regnault
2001 - ....... Jacqueline Leblond
À compléter

Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Patronage

  • Patron (présentation) :
  • Dédicace de l'église paroissiale :
  • Fête patronale :

Lieux et monuments

Architecture civile

  • Manoir du Mesnil Vitey (ancien fief Acher, 15e - privé).
  • Manoir de Juvigny (16e et 19e (privé) : en saillie face Nord tourelle octogonale comportant un escalier à vis et meurtrières. Une échauguette surplombe le chemin.
  • Manoir de La Motte (ancien fief - 16e - privé) transformé en ferme : larges tours rondes, ouvertures en plein cintre, meurtrières, grilles de fer à barreaux entrecroisés. Dans la cour, une tour octogonale en pierre rouges à pans coupés : la façade a été remaniée au 18e. Vestiges de moulures (gothique flamboyant).
  • Manoir de la grande Roque (17e) : échauguettes en briques et pierres blanches.

La commune est également concernée par le périmètre de protection des fours à chaux de La Meauffe, inscrits sur la liste des monuments historiques.

Architecture religieuse

  • Église : ancienne porte à bordure surbaissée à double billettes
  • Chapelle Saint Antoine.
  • Ancien presbytère

Personnalités liées à la commune

Naissances

Autre

  • Jean Regnault de Segrais (1624-1701), poète, homme de cour secrétaire de la Grande Mademoiselle, Anne d'Orléans, Académicien français, seigneur du Mesnil Vitey de par son mariage avec Claude Acher, sa cousine.

Annexes

Notes et références

  1. Jean Adigard des Gautries & Fernand Lechanteur, “Les noms de communes de Normandie”, in Annales de Normandie XI (septembre 1961), § 15.
  2. Lucien Musset, Les actes de Guillaume le Conquérant et de la Reine Mathilde pour les abbayes caennaises, Mémoires de la société des Antiquaires de Normandie XXXVII, Caen, 1967, p. 132, § 23.
  3. 3,0, 3,1 et 3,2 François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 66.
  4. Léchaudé D’Anisy et A. Charma, Magni Rotuli Scaccariæ Normanniæ sub regibus Angliæ, pars secunda, Mémoire de la Société des Antiquaires de Normandie XVI, 2e série, 6e volume, Paris, 1852, p. 34b.
  5. Pouillé du Diocèse de Bayeux (“Livre Pelut”), ~1350, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 923C.
  6. Comptes de la Débite du Diocèse de Bayeux pour 1494, in Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903, p. 139B.
  7. Normandia Ducatus (carte du duché de Normandie), Atlas Van der Hagen, 1635.
  8. Jean Bigot sieur de Sommesnil, État des paroisses des élections de Normandie, 1612/1636 [BN, ms. fr. 4620].
  9. 9,0 et 9,1 Rôle des fiefs du grand bailliage de Caen (vicomtés de Caen, Bayeux, Falaise et Vire) et de leur possesseurs dressé en 1640, Bulletin Héraldique de France, 1890-1892, p. 32b.
  10. Roles par généralités et élections des paroisses de France et de leur imposition aux tailles, 1677 [BN, cinq cents Colbert, ms. 261 f° 229 à 275].
  11. Dénombrement des généralités de 1713 [BN, ms. fr. 11385, f° 1 à 132].
  12. Guillaume de l'Isle, Carte de Normandie, Paris, 1716.
  13. Bernard Jaillot, Le Gouvernement général de Normandie divisée en ses trois généralitez, Paris, 1719.
  14. G. Robert de Vaugondy, Carte du gouvernement de Normandie, Paris, 1758.
  15. Carte de Cassini.
  16. Annuaire de la Manche (1829), Statistique de l'arrondissement de Saint-Lô, p. 157.
  17. V. Lavasseur, Atlas National Illustré des 86 départements et des possessions de la France, A. Combette éditeur, Paris, 1854.
  18. Auguste Longnon, Pouillés de la Province de Rouen, Recueil des Historiens de France, Paris, 1903.
  19. Nomenclature des hameaux, écarts et lieux-dits de la Manche, INSEE, 1954.
  20. Atlas de Normandie, Caen, 1962.
  21. Anne Vallez, Pierre Gouhier, Jean-Marie Vallez, Atlas Historique de Normandie II (économie, institutions, comportements), Université de Caen, Caen, 1972.
  22. Annuaire officiel des abonnés au téléphone.
  23. Ce mot latin, appartenant au vocabulaire agricole, n'a pas d'étymologie connue; il représente sans doute un emprunt technique à l'une des langues des populations antérieures d'Italie.
  24. Population avant le recensement de 1962
  25. INSEE : Population depuis le recensement de 1962

49°12′54″N 1°04′52″O / 49.215, -1.08111