William Didier-Pouget

De Wikimanche

Portrait de Didier-Pouget, vers 1906.
William Didier-Pouget vers 1907 dans son atelier du 12 boulevard de Clichy, Paris.

William Didier-Pouget, né à Toulouse (Haute-Garonne) le 14 novembre 1864, mort à Digulleville le 12 août 1959, est un peintre de la Manche.

Élevé de Baubent, Louis-Augustin Auguin et Maxime Lalanne, « il avait de bonne heure commencé à exposer au Salon des artistes français, dont ses envois - des tableaux peints le plus souvent en Limousin et représentant des bruyères - en firent un des membres les plus représentatifs au début du siècle » [1]. Il expose en effet à partir de 1886, à sa sortie de l'école des Beaux-Arts de Toulouse, des paysages du sud-ouest français. Membre de la Société des artistes français, il reçoit en 1890 une mention honorable, en 1896 une médaille de 3e classe, est lauréat de l'Institut au concours Troyon en 1891, reçoit un diplôme d'honneur à l'Exposition de Lyon en 1892 et une médaille à l'Exposition universelle. Il est fait officier de l'ordre du Nichan-Iftikar et chevalier de la Légion d'honneur en 1900.

Il se retire à Digulleville, au hameau de la Rivière, où il meurt. Il est inhumé au cimetière de Montmartre.

Plusieurs de ses tableaux sont consacrés à la Hague, notamment Fin d'après-midi dans la Hague, vendu aux enchères à Cherbourg-Octeville en août 2006.

Notes et références

  1. « Mort du peinte Didier-Pouget », Le Monde, 14 août 1959.